Le sel

NaCl, deux éléments qui pris à part sont néfastes mais qui une fois rassemblés donnent tant de goût aux aliments.
 
Le sel est au coeur de notre alimentation et fait partie de notre histoire depuis l'aube des temps.

Des émeutes et des révoltes liées au sel ont laissé des traces dans l'histoire: on pense ici à la Gabelle, la taxe sur le sel. Le mot "salaire" vient du latin "salarium", qui signifie "ration de sel".

Depuis plus de 8000 ans l'Homme extrait le sel. D'abord pour son goût mais rapidement pour ses propriétés de conservation des aliments, poissons et viandes comme légumes et tubercules.

Sans sel, il n'y aurait même jamais eu de navigation transatlantique de la part des grands explorateurs. 

A l'époque la viande et le lard étaient déposés dans des barils scellés et embarqués dans les navires. Quand on songe qu'il fallait deux mois à deux mois et demi de navigation pour traverser l'Atlantique vers les Amériques, on comprend la nécessité de disposer d'une source de protéine.

En survivalisme, le sel est très souvent négligé car on le prend pour acquit. On en trouve toujours, partout, dans tout. 

Chaque table de restaurant a sa salière. 

Mais le sel n'est pas aussi disponible qu'on le pense. Il est peu répandu dans la nature et outre les rares mines de sel exploitées, il faut vivre sur le bord de la mer pour l'extraire, dans des salines ou des marais salants.

Combien de kilos de sel avons nous à la maison? Une famille ordinaire tiendra un ou deux kilos et remplacera la boite vide à la première occasion. 

Pour la consommation quotidienne une petite quantité suffit à chaque année. Mais combien en faut-il au survivaliste qui prévoit vivre de manière autonome?

10 kg, 30 kg, 100 kg? 

La réponse est simple: le plus possible. Autant que vous pouvez en stocker.

Jerky de boeuf, obtenu par
saumurage et séchage
Avec le sel vous assaisonnez vos aliments mais vous pouvez aussi préserver vos viandes, faire des charcuteries, faire de la lacto-fermentation. Le salage et le saumurage des aliments consomme beaucoup de sel.

Végétaux lacto-fermentés et
mis en conserve pour la longue saison d'hiver.
Le sel peut devenir aussi une monnaie d'échange: les malheureux qui n'en ont pas stocké et qui auront quelque chose à donner en échange se lanceront sur le sel dès qu'ils en trouveront.

Sans sel, la survie est menacée quand vos réserves de nourriture sont épuisées. Aussi simple que ça.

Le sel est très facile à stocker. Il suffit de le tenir loin de l'humidité et surtout de l'eau. Il ne se corrompra pas à leur contact mais il peut se dissoudre ou former des grumeaux.


L'une des première choses à faire lorsqu'on tombe "off the grid" après une catastrophe, c'est de sécuriser ses réserves de sel et de chercher une source d'approvisionnement le plus rapidement possible.

Puisqu'on ne sait pas combien de temps la vie sera bouleversée, il vaut mieux ne pas risquer de tomber sans sel.

Le sel n'est pas cher. J'en ai trouvé des sacs de gros sel #8 de 20kg pour un peu moins de 9.00$. Ce n'est pas ce qui grèvera votre budget! Il n'y a donc aucune raison de ne pas en stocker, sauf si votre habitat est restreint en espace.

Il ne vaut pas la peine de prendre le risque de s'en priver. Stockez aussi du sel!!!









Commentaires

Anonyme a dit…
En Bretagne (France ) là ou je demeure, il y a des meubles sorte de chaise avec un coffre dessous ils portent le nom de bantossel.
Ces sortes de bancs avait une fonction soustraire le sel à la vue de ceux qui venaient faire payer les taxes, cela avant la révolution.
En effet on faisait s'asseoir sur ce banc la grand mère. Elle devenait gardienne du sel car il était interdit de la faire se lever de son banc. et donc impossible de vérifier et de taxer la réserve de la maison.

Printfriendly

Articles les plus consultés