Revue - Les types de réchauds

Il existe une foison de réchauds et les répertorier serait une tâche trop fastidieuse.

Je me propose donc de ne pas vous parler des réchauds par marque mais des réchauds par types et par catégories. Qui plus est j'inclurai dans la définition de réchaud les dispositifs portatifs qui nous permettent de cuisiner ou de réchauffer des aliments.

Voici mes catégories de réchauds:

  • Réchauds à carburant gazeux
  • Réchaud à carburant liquide
  • Réchaud à carburant gélifié
  • Réchauds à carburant solide
  • Réchauds sans combustion

Réchauds à carburant gazeux

Réchaud au gaz propane
Les réchauds à gaz sont probablement les plus connus et les plus utilisés. Depuis une vingtaine ou une trentaine d'années ils ont supplantés les réchauds à carburant liquide.

Ils présentent des qualités indéniables: portabilité, sécurité, rapidité de déploiement, rapidité de cuisson, simplicité de déploiement, simplicité d'utilisation, et j'en passe.

De plus, ils font partie d'une famille d'appareils de camping qui utilisent la même source d'énergie et le même type de contenant: chaque appareil peut utiliser à tour de rôle la même bouteille de gaz propane, ce qui diminue considérablement les manipulations et les dangers de combustion causés par ces manipulations.

Cependant le propane est vendu en format d'une livre (464 gr.) dans un contenant non recyclable. Si on part pour longtemps, on doit emporter plusieurs bouteilles. On peut toutefois acheter un adaptateur qui permet d'utiliser les bonbonnes réutilisables de 20lbs (9kg) et plus de propane si on vise une installation plus permanente et surtout, une économie d'argent. Sans compter l'économie environnementale!

Comme le propane liquide cesse de se sublimer à -40 degrés, il est parfaitement utilisable dans nos climats.

Il existe aussi des réchauds à gaz butane, les fameux réchauds Martin:
Réchaud au butane "Martin"
Ce réchaud est petit, se déploie encore plus rapidement, est extrêmement sécuritaire (s'il tombe au sol ou subit un choc il va simplement s'éteindre!) et est conçu pour usage intérieur, dans une pièce de maison, pas dans une petite tente.

On achète des bouteilles de butane qu'on glisse dans le compartiment à droite et c'est prêt à être utilisé. Un allumeur piézoélectrique élimine le besoin de sources d'allumages externes.

Il réchauffe les aliments presque aussi vite que les autres réchauds au propane mais l'inconvénient majeur, c'est que le butane cesse de se sublimer autour du point de congélation. Si votre bouteille est à cette température, votre réchaud ne fonctionnera tout simplement pas.

Le réchaud Martin est le réchaud à carburant gazeux le plus rapide et simple à déployer et s'utilise partout. Par contre l'autonomie est réduite à cause du format unique des bouteilles.

Les réchauds à gaz propane, couplés à une bonbonne afin d'avoir suffisamment d'autonomie, sont une solution viable dans un BOL si l'aération est suffisante bien entendu.

Le butane s'achète en petite bouteilles. Le propane, pour peu qu'on utilise les bonbonnes, peut être acheté en vrac et transvidé dans la bonbonne. 

L'idéal, c'est d'avoir les deux: un déployable facilement et rapidement pour les besoins sur la route (réchaud Martin), l'autre plus économique à l'usage et de plus grande capacité, dont les bonbonnes peuvent être remplies (réchaud au gaz propane).

Réchauds à carburant liquide


Réchaud au gaz liquide (naphte)
Les réchauds à carburant liquide sont l'ancienne norme en matière de réchaud. Ils utilisent du gaz liquide (naphte) extrêmement inflammable et requièrent un certain entraînement pour pouvoir les utiliser de manière sécuritaire, voire même pour pouvoir les utiliser tout court.

On doit verser le carburant liquide dans le réservoir et pressuriser ce réservoir en y pompant de l'air.

Le naphte n'est plus un carburant aussi fréquent que par le passé mais on peut quand même en trouver très facilement. Comme le carburant est liquide on peut transvider le naphte liquide d'un contenant à un autre, sans problème. 
Les accidents sont relativement fréquents à cause ou lors des remplissages, à cause des fuites, etc.

Il fait le même boulot que les réchauds au gaz mais en plus dangereux.

Réchaud à fondue
Certains m'en voudraient de ne par parler du réchaud à fondue.

Voilà c'est fait, je viens d'en parler. Ce n'est pas assez?

Vous l'aurez voulu. C'est un mauvais réchaud pour cuisinier ou pour faire chauffer des aliments ou de l'eau. C'est un des réchauds les plus dangereux qui soient puisque le carburant, liquide, n'est pas sécurisé ni confiné à l'intérieur du réservoir: si on bouge le réchaud le liquide peut sortir par les côtés.

Et du liquide combustible qui est en contact avec une flamme, ça fait une mare de feu en très peu de temps.

Je parle d'expérience. Outre les brûlures à la peau (je parle aussi d'expérience), vous pouvez bouter le feu à votre installation: tente, cabane, roulotte, bâtiment (par chance je parle de quasi-expérience).

 À PROSCRIRE 

Les réchauds à combustible liquide sont en général à éviter. Si vous ne pouvez faire autrement, optez pour ceux au naphte. Au moins ils présentent une certaine garantie de sécurité quand ils sont bien utilisés.
.

Réchauds à carburant gélifié


Les réchauds à carburant gélifié sont des réchauds à contenant jetable. Ils peuvent prendre toute sorte de forme mais la constante c'est que le contenant est le réchaud, ce qui va autour ne servant que de support aux gamelles, casseroles, chaudrons, bouilloires, enfin, vous avez compris...

Le gel en question est du glycol gélifié, autrement dit de l'alcool. La flamme dégagée n'est pas aussi puissante que celles des réchauds à carburant liquide ou gazeux.

Pour dépanner, à défaut de mieux, cette solution est valable mais il faudrait faire une grande provision de cannes d'alcool gélifié pour être en mesure de cuisiner longtemps. En cas d'urgence ça peut toujours servir de dépanneur.


Réchauds à carburant solide

Ici nous entrons dans une catégorie qui peut regrouper plusieurs types de réchauds.
 
Les plus connus sont les réchauds dits "de campagne", qui utilisent un carburant solide.

Ces réchauds consistent en une structure sur laquelle on dépose nos récipients.

Sous ces récipients on place une pastille de carburant solide qu'on allume. Attention aux mains, la flamme est vive et ses émanations... j'aimerais mieux ne pas les respirer du tout, quoi!

Comme source de chaleur c'est extraordinairement efficace. L'ennui c'est l'approvisionnement en pastilles combustibles.
 
Il faut acheter des paquets de pastilles et sans ces pastilles, le réchaud ne sert pas à grand'chose.

Beaucoup plus intéressant est un réchaud à combustible solide universel, si j'ose dire. 


Ce réchaud utilise une grande variété des combustibles solides et le plus fascinant c'est qu'il utilise les combustibles solides qui se trouvent dans votre environnement immédiat! Notre collaborateur Appache disait qu'il n'a jamais parcouru plus de 5 mètres pour trouver son combustible. C'est un avantage indéniable.

Grâce à un ventilateur intégré (à piles) il alimente votre carburant avec une grande quantité d'oxygène, ce qui facilite la combustion. Un combustible solide qui brûle naturellement peu ou mal brûlera avec aisance dans un réchaud de ce type.

Son inconvénient est le besoin de piles mais comme tout prepper qui se respecte je suppose que vous en aurez d'abondance en réserve.

Son usage est parfaitement adapté au camping, au camp de réfugié (il a été conçu en premier lieu pour cet usage), sur la route en cas d'évacuation. Avec une autonomie de 30 à 35 heures, vous pouvez cuisiner longtemps avec les combustibles d'occasion.



Réchauds sans carburants


Je ne sais pas si on doit appeler ça des réchauds, peut-être plutôt des fours ou des systèmes de réflexion solaire.
L'avantage de ce système est l'absence de combustible: ce sont les rayons solaires qui sont concentrés et qui chauffent les aliments.

Il y a deux inconvénients majeurs: la présence de soleil est requise et le temps de cuisson qui est long. On pourrait peut-être aussi rajouter comme inconvénient l'encombrement qu'un tel système présente, bien que certains systèmes soient très compacts et se composent de réflecteurs minces repliables.

Par contre quand toutes les sources de combustibles sont taries, ou quand vous ne voulez pas attirer l'attention par de la fumée ou encore quand vous voulez économiser sur votre carburant, cette option devient intéressante, comme réchaud de complément plutôt que comme réchaud principal.
 
Le point le plus intéressant est qu'un dispositif solaire peut être construit en DIY (Do It Yourself) sans nécessiter une grande habileté ni beaucoup de temps de confection.

En conclusion


Évidemment c'est une question de choix personnels mais ma préférence va aux réchauds au propane couplés à un adaptateur afin de pouvoir utiliser les bonbonnes en plus des bouteilles.

La technologie du propane est mature, sécuritaire et répandue. Si vous n'avez qu'une bonbonne de propane et que vous l'avez utilisée amplement pour le BBQ, vous pouvez espérer refaire le plein quelque part, il s'en trouve partout et la procédure est courte et facile.

Si votre BOL est équipé d'une bonbonne ou d'en réservoir de propane, vous pouvez utiliser les bouteilles pendant l'évacuation et arrivé au BOL, vous brancher sur la bonbonne avec votre adaptateur.

Le même adaptateur pour permettra de plus d'utiliser des équipements complémentaires au propane (chaufferette, fanal, four, etc.) et vos bouteilles inutilisée pourront soit être mises en réserve, soit utilisées sur les équipements complémentaires.
 
De plus le réchaud au propane se déploie rapidement, s'utilise rapidement et se range rapidement. 

Le propane est un passe-partout, y compris en matière de réchauds.

Le réchaud à carburant solide universel (le Vital Stove) a su susciter mon intérêt et il fait partie de ma liste d'achats (merci Appache, je te revaudrai ça!). Il permet de faire beaucoup pour son poids et son volume. En intérieur il ne serait pas recommandé étant donné la fumée et la suie qu'il dégage mais en bivouac, en évacuation ou à la chasse, c'est nettement un choix avisé.



Commentaires

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Que pensez-vous du Cobb grill ??? J'ai trouvé sur un forum des gens qui avaient l'air satisfait et cela semblait plutôt sécuritaire comme alternative de cuisson à l'intérieur. Il y a des gens qui ne pourront quitter les villes et qui n'ont pas de balcon. Se pourrait être une solution.
Sue
Anonyme a dit…
Que pensez-vous du Cobb Grill?? Cette alternative de cuisson semble sécuritaire à l'intérieur. Il y a des gens qui ne pourront quitter les villes et qui n'ont pas de balcon. Cela pourrait peut-être être une solution?
Sue
Victor a dit…
Ah? Je ne connais pas, je viens d'aller voir sur Internet mais je n'ai aucune idée de ses qualités / défauts ni de sa durabilité.

Tout ce qui permet de faire cuire de la nourriture sans électricité et sans s'empoisonner les poumons est valable! Il faut aussi (surtout) pouvoir faire chauffer de l'eau, c'est extrêmement important avoir de l'eau chaude.
Anonyme a dit…
http://www.dailymotion.com/video/xbh4d8_cobb-grill-barbeuce-bruttisellen-un_travel

Le combustible du Cobb Grill est en fibre de coconut.

Sue
Victor a dit…
Je viens de regarder la vidéo.

Là tu vois, s'il nécessite un combustible spécifique et en plus pas très courant, ce n'est pas une option viable à long terme puisque tu peux tomber à court de combustible sans avoir les moyens de le remplacer.

Pour un 72 heures sans électricité c'est parfait, ça semble très polyvalent. Pour du long terme: propane ou bois ou charbon de bois.

5 bouteilles de 20 lbs (ou une de 100lb) de propane dureront plus d'un an à une famille de quatre qui cuisine sur un réchaud de camping! Ça laisse largement le temps de se construire un réchaud à fagots de bois ou encore de se fabriquer du charbon de bois pour la cuisson.
Anonyme a dit…
J'ai remarqué que beaucoup de gens utilise des briquettes de charbon de bois dans leur cobb-grill. De plus, stocker du propane et du gaz dans un petit appartement sans balcon est très dangereux. Je cherche donc un alternative.
Sue
Victor a dit…
Ah mais le propane, tu le laisses dehors, sur ton balcon (si tu n'as pas peur de te faire voler), ou dans un abri extérieur. Le propane va fonctionner jusqu'à -40 degrés Celsius alors au besoin, tu sors la bouteille et tu remets dehors quand c'est terminé.

J'ai travaillé dans le domaine du propane est c'est un gaz très sécuritaire, ça ne prend pas feu facilement et si le mélange air/gaz n'est pas optimal, il ne brûlera pas.

Printfriendly

Articles les plus consultés