L'airsoft comme entraînement contre les zombies?!?

Ayant été un joueur d'airsoft très impliqué dans son milieu et capitaine d'une des équipes les plus respectées, mais aussi en tant qu'ancien militaire ayant fait joujou avec du real steel et surtout, la tactique et la discipline militaires, je suis en bonne position pour vous parler d'airsoft dans une perspective survivaliste.


L'airsoft


L'airsoft est un jeu tactique qui se pratique avec des armes-jouets lançant des billes de plastique.

Contrairement au paintball, les armes sont réalistes et reproduisent assez fidèlement les armes militaires en usage dans le monde.

Fusil d'assaut airsoft AK-47:
magasin détachable, cadence de tir et poids comparables
à un vrai, un oeil non averti s'y méprendrait.
La propulsion des billes est assurée par un piston sur ressort remonté par un moteur électrique, alimenté par une batterie.

La portée utile des armes d'airsoft varie entre 50 et 100 m. dans le cas de certains modèles. Un bon tireur avec une arme d'assaut peut toucher une cible avec précision à environ 60-70 m.

Le jeu se déroule habituellement autour d'un scénario, en intérieur ou en extérieur. L'habileté individuelle compte un peu mais c'est la coordination qui procure la supériorité - et la victoire.

Ceci étant dit, l'airsoft peut-il être considéré comme un entraînement valable pour le cas où ça irait vraiment mal et que la civilisation ait abandonné les gens à leurs plus bas instincts?

La réponse que je donne est mitigée. Oui, mais non. Je vais évidemment expliquer et détailler chaque point pertinent


La portée


La portée d'un airsoft ne se compare en rien à celle d'une vraie arme à feu. Avec des vélocités légales maximales de 500 pieds par seconde (en pratique, 450 pps pour les carabines de sniper et 400 pps pour tous les autres modèles), la bille tirée, qui ne pèse qu'un cinquième ou un quart de gramme, perd rapidement de sa vélocité. Elle tombe donc très vite et ralentit rapidement.

De plus, on peut parfois voir la bille arriver vers soi et même l'éviter, pour peu qu'elle soit tirée d'assez loin et qu'on ait le temps de réagir.

D'un autre côté, les échanges de tirs entre des survivalistes et des zombies peuvent très bien se dérouler à bout portant comme à de très longues distances.

Si un survivaliste voulait s'entraîner avec un airsoft sur des échanges à courte distance (10m et moins), l'exercice peut être valable. Pour le reste, ça nous ferait prendre de mauvais plis. 

RÉALISME:

La pénétration


Alors là, rien de comparable. La bille d'airsoft peut parfois perforer légèrement la peau à très courte distance. Elle est très facilement déviée par la tige d'une feuille et même par le vent. Rien à voir avec une vraie ogive, même une ogive de .22 LR.

RÉALISME:

Le tir instinctif à la cible à courte distance


Là, on tombe dans une autre dynamique qui peut être intéressante.

Si vous avez un fusil d'assaut airsoft ou un pistolet airsoft, vous pouvez pratiquer votre tir instinctif sur une cible à une distance de 10 m. et moins. La bille d'airsoft va toucher la cible plus bas que si c'était une vraie ogive mais on parle de millimètres de différence et l'idée est de pouvoir placer vos ogives sur la cible, au centre de la masse visible.

Avec le pistolet, vous dégainez et tirez le plus vite possible. Avec un fusil d'assaut, vous prenez la position de tir le plus rapidement et lâchez une rafale. 

La rafale de billes d'airsoft n'a rien à voir avec une rafale de fusil d'assaut. Avec un fusil d'assaut si vous visez bien votre première balle va toucher sa cible, la seconde * peut * la toucher et la troisième et les suivantes se perdent immanquablement dans la nature. Toutefois, l'intérêt de l'exercice n'est pas de tirer des rafales mais bien de lever l'arme, l'aligner et de tirer le plus rapidement possible, en recourant à l'instinct plutôt que la précision.

RÉALISME:

Le comportement personnel au combat


L'airsoft a ceci de bien: il vous permet de vous initier à vos réactions lorsque vous vous faites allumer.

Allez vous geler? allez vous prendre du couvert? êtes vous de tempérament à retraiter ou à engager? Comment réagirez vous si vous êtes "pinned down"? 

Il est très important de savoir comment on peut réagir lorsqu'on est la cible de tirs. Bien sûr chacun sait que les tirs d'airsoft ne tuent pas ni n'estropient, ce qui diminue l'intensité dramatique de la situation autant que le réalisme. Mais quand même, si vous jouez au airsoft avec l'idée de ne pas "mourir" de la journée, de prendre du couvert avec des obstacles qui bloqueraient de vraies balles plutôt que des billes d'airsoft, l'exercice peut être valable.

RÉALISME:
Avec des réserves


Le comportement d'autrui au combat


Lorsque vous jouez au airsoft, observez bien comment vos "ennemis" du moment se comportent, comment ils se coordonnent, quelles sont leurs habitudes, quels sont leurs tics, leurs bons et mauvais plis, etc.

C'est certain que puisqu'ils jouent et ne pratiquent pas l'airsoft pour apprendre des choses utiles au survivalisme, leur comportement ne sera pas comme dans la réalité. Toutefois vous pourrez apprendre et observer une grande variété de comportements humains sous tension dans un contexte de combats.
RÉALISME:
Avec des réserves

La gestion en mode combat


Par gestion on entend gestion de l'eau, gestion des munitions, gestion des communications, gestion de vos réactions, gestion du bruit, etc. 

Défendre sa maison contre une intrusion, c'est une chose. Les choix sont peu nombreux et les situations relativement simples car vous connaissez parfaitement votre environnement, vous avez déjà préétablies vos règles d'engagement, votre famille sait ce qu'elle a à faire. 

En extérieur ou en environnement tactique, chaque seconde qui s'écoule ouvre une multitude de possibilités et c'est la découverte à chaque moment. Votre cerveau peut-il gérer tous ces paramètres? 

Êtes vous du genre à vider vos munitions ou au contraire à ne pas assez tirer? Vous comportez-vous en chasseur ou en prédateur ou, hélas, en proie?

Ce sont des choses que vous pouvez découvrir au airsoft.

RÉALISME:


La tactique


L'airsoft vous permettra de tester divers scénarios comme :

  • un contre plusieurs, 
  • plusieurs contre un, 
  • plusieurs contre plusieurs, 
  • l'attaque d'une position, 
  • la défense d'une position, 
  • le camouflage,
  • les différentes manœuvres possibles,
  • la patrouille de votre territoire
  • la retraite
  • œuvrer avec des gens que vous connaissez bien et qui vous connaissent bien
  • œuvrer avec des gens inconnus
  • et bien d'autres situations...
Vous pourrez ainsi constater que les soldats professionnels ne s'entraînent pas inutilement: ils apprennent des choses nouvelles à chaque fois et peaufinent constamment ce qu'ils savent. Surtout, ils apprennent à développer des automatismes qui leur sauveront la vie ou qui seront mortels pour leurs adversaires.
 
RÉALISME:
Avec des réserves

Conclusion


L'airsoft et le survivalisme, ça va ensemble?

Oui, mais pour les aspects subjectifs du jeu: la connaissance de vous-même et des autres. Oui ça demeure un jeu où on peut mourir dix fois dans la même journée et pourtant manger une pizza avec nos tueurs à la fin de la journée. Mais c'est un jeu de combat, un jeu de supériorité tactique et un jeu où on peut apprendre des choses sur les comportements.

RÉALISME COMPORTEMENTAL:


Par contre au niveau du matériel, l'airsoft est largement surclassé et risque de provoquer le développement de mauvaises habitudes.

RÉALISME MATÉRIEL:

L'airsoft peut-il vous apprendre à faire face correctement à des zombies advenant une situation qui le justifie? 

Non.

Jouer sur un terrain de jeu est une chose, affronter des gens qui ont décidé de vous faire la peau ou de prendre vos biens, c'en est une autre. 

Les zombies peuvent avoir des appareils de vision de nuit, des fusées éclairantes, ils peuvent placer des pièges à ours sur vos sentiers, etc. Ce sont des choses qui existent peu ou pas au airsoft.

RÉALISME SITUATIONNEL:

En définitive, pratiquer l'airsoft est-il une source valable d'apprentissages et de perfectionnement?

Avec des réserves

Si vous considérez l'airsoft comme un moyen de développer vos habiletés et de tester celles-ci dans un environnement martial, l'airsoft peut être intéressant. 

Si vous vous servez du matériel d'airsoft à des fins d'entraînement, là aussi l'expérience peut être profitable pour peu que vous utilisiez ce matériel dans les domaines où les performances ou l'usage sont comparables.

Pour dégainer rapidement et tirer du pistolet sur une cible à 5 ou 10 m, l'outil s'utilise de la même manière au airsoft comme dans la vraie vie.

Pour faire du tir instinctif, voire même du tir à la hanche avec votre MBR (Main Battle Rifle) sur une cible assez près de vous, idem. 

Par contre pour la précision du tir, pour la cadence de tir efficace, l'airsoft sera catastrophique. Idem pour la couverture et la protection contre les balles.

Ah oui! et le paintball alors?

N'y pensez même pas, si l'airsoft est passable, le paintball l'est moins car l'équipement offre moins de performances et terme de portée et de précision...

______________________________________________

Pour terminer, un petit bonbon: une vidéo tournée et montée par le camarade Girock présentant notre équipe d'airsoft de l'époque, l'Armée Rouge du Québec! :D

C'est la 2e mouture de mon équipe et celle-ci n'avait pas encore connu le "Boot Camp de Bnktop"! Vous pourrez voir plein, plein d'erreurs de tactiques et de mouvements.

Je veux préciser que c'était une équipe qui n'avait aucun lien avec le survivalisme ou l'entraînement paramilitaire, juste des gens qui aimaient l'adrénaline! D'ailleurs je n'étais pas encore survivaliste actif à l'époque.




Commentaires

Anonyme a dit…
demain avec mon ak rv au terain pour une belle partie ca fait du bien pour la forme je suis survivaliste et je sais faire la difference entre une bille de 0,25 et une 7,62 c'est pas la meme

Printfriendly

Articles les plus consultés