Mon nom c'est cochon... Vraiment?

Eh oui la théorie du complot!

Il semble que les survivalistes soient réputés être, pour la plupart, des conspiracy theorists, des adeptes des théories de conspirations.

Hé hé hé... C'est drôle mais c'est quand même vrai! Oui les survivalistes croient généralement en des conspirations.

Il faudrait être con pour ne pas y croire!

D'abord il y a les conspirations implicites, des conspirations qui sont fondées sur un intérêt commun mais qui ne sont pas discutées explicitement.

Par exemple, les banques qui prêtent à la consommation, les marchands de meubles et de voiture qui prêtent (soi-disant) sans intérêt, qui tous favorisent l'endettement. Puis la pub qui envahit tout l'espace disponible. Puis les gouvernements qui y trouvent leur compte par les taxes de vente. Tous ces gens, ceux qui prêtent, ceux qui vendent, ceux qui taxent, ont intérêt à maintenir la consommation à son niveau le plus élevé parce qu'en bout de ligne, cette consommation, qui est faite une fois seulement, se traduit par des intérêts, des revenus stables et durables. 

C'est pas vrai? Ne croyez pas mes affirmations, lisez plutôt celles d'un homme de haute réputation (et qui s'est rarement trompé)
Regardez votre téléviseur : sans cesse des publicités nous incitent à emprunter. Les banques, pardon, les riches, aiment prêter. Et les usuriers aiment saisir les biens si l'on ne peut rembourser. Privatiser les biens de l'État grec, par exemple.
http://www.lepoint.fr/economie/emmanuel-todd-annulons-la-dette-du-vieux-monde-13-12-2011-1406951_28.php 


Puis il y a les conspirations explicites. 

Par exemple deux ou trois partenaires d'affaires qui planifient le lancement d'une nouvelle entreprise ou un nouveau produit.

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

Les partis politiques qui préparent leurs plate-formes électorales dans le plus grand secret. 

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

Les "grands" financiers de la planète se réunissent publiquement mais discutent en secret. 

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

Des chefs d'État Major planifient ensemble les interventions militaires des prochaines années. 

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

L'opération Northwoods visait à influencer le peuple états-unien afin de le conditionner à une invasion de Cuba, par des opérations faux-drapeau impliquant la mort possible de citoyens états-uniens, leurs propres compatriotes. 

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

Le nouveau premier ministre de Grèce et le nouveau premier ministre d'Italie, ainsi que le nouveau leader de la banque centrale européenne sont des proches ou des créatures de Goldman Sachs.

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

Les multiples lobbies déclarés et non-déclarés qui fréquentent les ministères avec des projets de loi ou des enveloppes brunes.

C'est une conspiration ou mon nom c'est cochon.

Et je ne parle même pas de la situation au Québec, qui est plus visible mais ni plus ni moins grave qu'ailleurs.

Les conspirations sont la norme, non l'exception.

Les conspirations sont légions. Elles sont normales, courantes et pourtant hypocritement niées.

Il n'y a qu'à entendre le ton moqueur des animateurs de radio et de télé quand on évoque seulement l'idée que ce qui nous est dit par les autorités, les porte-paroles et les agents d'influence qui prennent la parole dans les médias, n'est pas exactement la vérité.

En fait il y a une conspiration pour maintenir le sujet de la conspiration hors-média, hors-débat et hors-sujet! 

Qui conspire avec les conspirateurs, est lui-même un conspirateur - et un complice.

Équilibre

Quand on commence à pister les conspirations, on n'en finit plus et il y a risque de déraper. Personnellement, à l'instar du personnage John Sheridan dans Babylon 5, je collectionne les conspirations. Mais c'est un "loisir" dans mon cas et ça ne me perturbe pas trop. Au contraire ça m'éclaire et me permet de mieux comprendre les choses et les évènements, peut-être aussi les anticiper.

Mais je comprends que pour qui n'éprouve aucun plaisir à découvrir à quel point il y a de la magouille, il est tentant de ne pas regarder ou encore qu'à l'autre bout du spectre, il devienne impossible de ne pas les voir et de ne pas en être obsédé.

Dans tous les cas, individuellement nous ne pouvons rien contre elles.

La seule chose qui est en notre pouvoir c'est de réduire notre vulnérabilité et notre dépendance face aux conspirateurs, qui sont en quelque sorte les agents des oligarques qui mènent notre monde.

Et cela se fait de manière simple: être autonome, ne pas avoir de dettes, être à son compte si possible ou occuper un emploi productif, produire des choses concrètes qui ont de la valeur en soi. Et parler, communiquer, échanger avec les autres, attirer leur attention sur les mensonges qui nous sont distillés à chaque jour, dans chaque lieu.

Et le rapport avec le survivalisme alors?

Il y a deux règles primordiales pour les soldats qui partent à la guerre: connais ton ennemi et connais ton champs de bataille.

Pour nous, survivalistes et preppers, c'est pareil. Les conspirations ont de réels effets sur nous et il y a fort à parier que ceux qui ne le savent pas consciemment le savent au moins inconsciemment. 

Si Goldman Sachs place ses hommes de paille partout dans les gouvernements de la planète, ce n'est pas pour mieux gérer le Monde, c'est uniquement pour accroître son contrôle sur les banques centrales et augmenter ses revenus, c'est à dire les intérêts sur les prêts aux États. Notamment...

Par dessus tout, ça en dit très long sur le pouvoir qu'ont les oligarques de cette planète et sur l'usage qu'ils en font... Ils veulent notre bien et ils vont l'avoir.

L'idée c'est donc de réduire notre vulnérabilité face à ceux qui veulent toujours plus de pouvoir sur les gens et d'aider notre entourage à réduire sa vulnérabilité. Quand nous serons tous indépendants des oligarques qui, par définition, oeuvrent dans l'ombre donc dans la conspiration, ils auront perdu tout pouvoir sur nous et nous aurons regagnées les clés de nos destinées. En attendant, sachons d'où viennent les coups et préparons-nous.

Utopie? Il se peut. Il demeure que l'effondrement économique (et peut-être civilisationnel) est à nos portes. Alors on fait quoi? On stocke de la phoney money? On attend? Ou on s'ouvre les yeux et on fait face?

Stocker de la nourriture c'est bien et c'est même essentiel mais ce n'est que la base. Des réserves de nourriture nous nourrissent pendant une crise mais la vraie survie, c'est celle à long terme, c'est celle qui nous rend autonome face aux desseins hégémonique d'autrui.

Vous n'êtes évidemment pas tenus de me croire. Faites vos recherches, ou pas, ce n'est pas important. Ce qui compte c'est que parano ou pas, conspirationniste ou pas, il ne fait jamais de mal d'être autonome et de n'être à la merci de personne. 

Puisque j'ai cité plus haut Emmanuel Todd, je vous laisse avec une des entrevues qu'il a donnée à la télé:




Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Vanessa a dit…
Moi, je crois aux conspirations. Mais des fois, ce n'est pas vraiment l'intention de leurs auteurs. En général, si j'analyse votre raisonnement, ces personnes cherchent à satisfaire à leurs intérêts. Seulement, ils le font au détriment des autres, en poussant les autres à tomber dans un cercle vicieux dans lequel il sera difficile de sortir.

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Niveaux d'alerte