Le Mylar et la préservation de la nourriture à long terme

Le Mylar et la préservation de la nourriture à long terme 

 




Je reviens sur l'empaquetage de la nourriture à long terme dans des sacs de mylar, parce que les questions sont nombreuses et elles m'indiquent une incompréhension ou une maîtrise pas toujours parfaite de la technique. 

Commençons par le commencement.


Ce qu'est le mylar


Mylar est une marque de commerce. Le nom réel du produit est BoPET mais nous continuerons à l'appeler mylar parce que c'est son nom usuel.

Le mylar a été conçu dans les années 1950. Il est constitué d'une couche de feuille d'aluminium prise en sandwich entre deux couches de Polytéréphtalate d'éthylène abrégé en PET chez les anglais. Oui, je sais...

Le mylar présente des propriétés intéressantes dont celles de demeurer flexible, de bien résister aux déchirures, de ne pas conduire l'électricité, de former une barrière aux gaz et à l'humidité et de bloquer 99% de la lumière, y compris dans le spectre invisible. Par contre il est sensible aux perforations.

Le mylar est donc plus qu'intéressant comme emballage alimentaire.


Usage du Mylar en prévoyance


Le mylar occupe une place importante dans la préparation des prévoyants car son introduction a changé radicalement la manière de préserver les aliments.

C'est en effet l'un des moyens de préserver de la nourriture à long terme et quand on parle de préservation de l'aliment à manger, on parle aussi de la préservation de sa valeur nutritive, ce qui est le plus important de l'affaire. Les calories ne sont qu'un des aspects de la nutrition.

Parce qu'il crée une barrière infranchissable à l'air, à l'humidité, aux virus et bactéries et à la plus grande partie de la lumière visible et invisible, le mylar permet la création d'un environnement presque entièrement isolé, sauf pour la température.

Sceller des aliments dans un environnement contrôlé et à l'abri des intempéries permet ce petit miracle de conservation.


Principes de conservation des aliments


Vous vous en doutez, ce n'est pas le mylar en soi qui permet aux aliments de rester en état des dizaines d'années et de ne pas se dégrader.

C'est ici qu'on doit se pencher sur les facteurs qui dégradent les aliments.

Ce que nous appelons "aliment" est en fait de la matière organique et parfois non organique (le sucre par exemple) nutritive et bio-disponible. La bio-disponibilité d'une matière, c'est le phénomène qui fait qu'une matière peut être absorbée et utilisée par l'organisme, humain en l’occurrence.

Les aliments sont toujours instable, par définition, c'est à dire qu'ils doivent pouvoir réagir et être dégradés soit par l'action de l'environnement (eau, oxygène, chaleur, rayons UV, etc.), de la vie bactérienne, des enzymes et des sucs digestifs ou par leur propre composition.

Pour éviter cette dégradation, on isole les aliments de ce qui peut les détériorer. Le plus possible du moins.



Le trio de la mort: Eau - Oxygène - Chaleur


Oxygène
Eau
Il existe trois ennemis de la préservation des aliments: l'eau, l'oxygène et la chaleur.

L'eau, sous forme vaporisée ou liquide, favorise le développement de moisissure ou change en soi la composition de nos aliments. 

L'oxygène permet aux agents pathogènes de vivre.

La chaleur fournit l'énergie nécessaire à la vie pathogène.

L'environnement idéal que vous voulons créer pour préserver nos aliments à long terme sera donc un environnement sans eau, sans oxygène et sans chaleur.

Nous y parvenons grâce aux absorbeurs d'oxygène. 


Absorbeur d'oxygène


L'absorbeur d'oxygène accomplit deux fonctions: il absorbe l'oxygène présent dans son milieu, comme son nom l'indique mais il absorbe aussi l'humidité, quoique dans une moindre mesure.

Dans certains cas il remplace l'oxygène par du dioxyde de carbone, une molécule qui n'affecte pas négativement la préservation des aliments.

L'absorbeur d'oxygène se présente sous forme de sachet contenant une poudre composée notamment de fer et de sel. Ce sachet, dès qu'il est déballé, réagit à l'oxygène de l'air en liant les molécules d'oxygène aux molécules de fer. En d'autres termes: en produisant de la rouille...

L'absorbeur d'oxygène est déposé dans le sac de mylar contenant les aliments juste avant qu'on soit prêt à le sceller.


Le contenu d'un absorbeur d'oxygène
Quelle est la conséquence de la privation d'oxygène sur les aliments? Elle est bien simple: elle empêche les agents pathogènes de vivre et de se développer tout comme elle empêche aussi les aliments de réagir chimiquement et d'ainsi se dégrader.

Rappelons nous des trois éléments nécessaires aux pathogènes pour vivre: eau - énergie - oxygène.


Alors... après avoir déposé l'absorbeur d'oxygène, on scelle rapidement le sac au fer à repasser ou à la scelleuse, c'est selon et l'affaire est réglée.




Astuces de remplissage


Il est bien important de placer le sac d'aliments dans son contenant de stockage avant de le remplir, que ce soit un seau ou un bac. Voici pourquoi.



Le sac de mylar une fois rempli d'aliments se moulera aux parois de son contenant. Or par l'action des absorbeurs d'oxygène, le sac se comprimera sur son contenu dans les 24 à 48 heures.

Si on le remplissait hors de son contenant le sac se comprimerait aussi mais en prenant possiblement une forme qui ne permettrait plus de l'insérer dans son contenant.

Donc, 24 à 48 heures plus tard, on retourne voir notre sac et si l'absorbeur d'oxygène était bon et que le sac était bien scellé, il devrait avoir perdu du volume, ses parois seront dures au toucher et on pourrait difficilement soulever un de ses pans: l'oxygène ayant été absorbé, la pression intérieure est beaucoup moins élevée que la pression extérieure.

Tant que le sac sera dans cet état, la nourriture sèche qu'il contient sera préservée pendant 25 à 30 ans!!!


Note: pour ceux qui entreposent du blé en grain, il est superflu d'utiliser des sacs de mylar sous vide, les grains de blé se conservent en sac de jute pendant 25 ans, il suffit de les protéger des rongeurs, de la chaleur et de l'humidité. Cependant, le blé en grain peut aussi être stocké dans du mylar avec absorbeur d'oxygène. Ou directement dans un seau hermétique.


On passe à la pratique?



Se procurer le nécessaire


Que de courriels et de demandes d'informations j'ai reçu à ce sujet... Dans la très grande majorité des cas, les lecteurs auraient pu trouver leurs réponses sur Google. Enfin.

Où acheter le nécessaire?




Je publie une liste colligée à partir des réponses des lecteurs dévoués qui ont gentiment acceptés de répondre à mon sondage.

Je ne publie que des noms qui m'ont été soumis et ce ne sont PAS mes recommandations. Je ne recommande personne. J'estime que c'est à chacun de prendre ses responsabilités et de faire ses démarches.


De qui acheter?




Quoi acheter?

  • des sacs de mylar 
    • format "5 gallons" ou "20 x 30 pouces".
    • de qualité alimentaire (c'est primordial)
    • d'au moins 4 mils d'épaisseur mais pas plus de 8 mils d'épaisseur (des « mils », pas des mm, le mil est une unité de mesure anglo-saxone, c'est le millième de pouce)
  • des absorbeurs d'oxygène (2000 cc)
  • des dessicants ou absorbeurs d'humidité (optionnel)
  • des seaux de qualité alimentaires (HPDF) avec couvercles  ou des bacs rubbermade (qui sont toutefois impropres à stocker de l'eau).
    • pour stocker de l'eau il faut des seaux avec couvercles à joint hermétique



Volume Absorbeur d'O2
1 GALLON 400 CC
2 GALLONS 800 CC
5 GALLONS 2000 CC


Astuce: les seaux 5 gallons peuvent être récupérés des restaurants et des magasins d'alimentation. Vous pouvez aussi les acheter neufs ou usagés, depuis des magasins spécialisés ou par le biais des annonces en ligne comme kijiji ou Lespac.com au Québec.


 

Pour stocker de l'eau, il vaut mieux prendre des seaux "qualité alimentaire" neufs et des couvercles à joint hermétique neufs.


Et les Gamma Seals

Le système de Gamma Seal une solution permettant une ouverture facile des seaux ainsi qu'une réutilisation des couvercles de seaux. 


C'est probablement la solution idéale pour stocker de l'eau puisqu'ils vous permettent d'ouvrir et de refermer à volonté. Comme on remplace normalement l'eau stockée deux fois par année, le couvercle scellé réutilisable des centaines de fois sera une réelle économie.


Dans le cas de nos sacs, les Gamma Seals ne procurent aucun avantage.


Quels prix?



Pour des sacs 5 gallons, des 1,50$ à 3,00$ ou 1,10 euro à 2,20 euros.


Pour les absorbeurs d'oxygène 2000 cc: sensiblement la même chose


Ces prix ne comprennent pas les taxes, les frais de transport ni les redevances douanières.


Pour les seaux, 7 à 9$ neufs, 3$ usagés (prix du Québec, région de Montréal)


Quant aux dessicants, les prix varient beaucoup mais on peut en trouver localement. Ils ne sont toutefois pas essentiels.



Que préserve-t-on dans du mylar?


Tout aliment sec qu'on veut préserver pour une très longue durée. Certains stockent de la viande séchée mais je ne m'y risquerais pas.


Si votre aliment n'est pas par nature sec comme du riz ou des pâtes, ou encore si vous entendez consommer la nourriture empaquetée dans l'année ou les deux ans à venir, n'utilisez pas de mylar car il devient inutile, sauf exception comme la protection contre les inondations. Et encore.



Préparation préalable



Vous devez avoir en main:



  • Vos sacs de mylar

  • Vos contenants de stockage (seaux 5 gallons recommandés, ou bac style Rubbermade)

  • Vos aliments à ensacher, préalablement mesurés afin de vous assurer que vous remplisser bien vos sacs sans perte d'espace par manque d'aliments
  • Des absorbeurs d'oxygène à portée de main mais toujours scellés

  • Un sac de type Ziploc ou un contenant compressible et rescellable si vous devez ensacher plusieurs lots ou si vous avez plus d'aborsorbeurs d'oxygène que nécessaire

  • Un fer à repasser chaud

  • Un 2x4 ou une surface rigide et plane d'environ 3 à 5 cm de large par 40 ou 50 cm de long


Procédure


Il est important de procéder par étapes:


1) disposition des sacs de mylar ouverts dans leurs contenants respectifs 


2) insertion des dessicants (si requis) en quantités recommandées par le fabricant

3) remplissage des sacs de mylar de manière à laisser une lisière d'au moins 6 pouces/15 cm une fois le sac refermé ou, si dans un seau, jusqu'au rebord du seau moins 1 po/2,5 cm.


4) Ouverture du sachet protecteur d'un absorbeur d'oxygène de 2000 cc ou l'équivalent, pour chacun des sacs. Pour un sac de 5 gallons c'est 2000 cc et pour un gallon 400 cc


5) Re-scellage des absorbeurs d'oxygène non-utilisés (ils doivent être isolés de l'air ambiant dès que possible car ils réagissent dès le contact avec l'oxygène)


6) insertion d'un/des absorbeurs d'oxygène dans le sac


7) scellage complet de l'extrémité du sac sauf une largeur de 2 po./5 cm


8) repliage du sac dans son contenant


9) scellage de la bande de 2 po/5 cm qui n'avait pas été scellée


10) inspection 12 à 48 heures après: recommencer si le vide n'a pas été réalisé


11) entreposage définitif



Considérations supplémentaires



Les absorbeurs d'oxygène fixent l'oxygène de l'environnement dans sa poudre. Ce faisant ils enlèvent environ 20 % du contenu de l'air ensaché avec vos aliments.

Moins il y aura d'air dans votre sac au moment de le sceller, plus l'effet de vide produit par la réaction sera perceptible.

AINSI... un sac de riz, grains pleins et dont la forme laisse peu d'espace entre les grains une fois mis dans un sac, donnera une impression de vacuum plus marquée qu'un sac rempli de macaronis, qui sont vides à l'intérieur et dont la forme ne permet pas un stockage optimal. L'impression de vacuum sera donc moins marquée.

Les sacs avec fermeture Ziploc NE VOUS DISPENSENT PAS de les sceller. Le Ziploc intégré sert à refermer le sac une fois ouvert et non à le sceller.


En d'autres termes: Seal, baby, seal!



Troubleshooting



SI LE SAC DE MYLAR N'A PAS L'AIR D'ÊTRE ASPIRÉ VERS L'INTÉRIEUR


  • le sac est perforé ou mal scellé, vérifiez le sac
  • l'absorbeur d'oxygène est éventé, en utiliser un autre et sceller à nouveau
  • l'absorbeur d'oxygène est insuffisant, augmenter le nombre de cc utilisés
  • vous avez mis de la nourriture qui est susceptible de fermenter et qui a fermentée. La fermentation se fait sans oxygène...

LE SAC NE LAISSE PAS PARAÎTRE D'EFFET DE SUCCION (CONTENU COMPACTÉ) APRÈS 12 OU 24 H
  • Le sac peut être plus épais que la normale ou les aliments à l'intérieur ne font pas de marques, tentez de lever un pan, s'il ne lève pas, tout est bon

 

Démonstration


Une image vaut mille mot et 60 images/seconde valent donc... 60,000 mots à chaque seconde! Voici une vidéo explicative.






Commentaires

Chapeau! Merci encore une fois Vic pour tous ces renseignements. Pour ce qui est du combo des 50 sacs + 50 absorbeurs 2000cc du site http://vacsealers.com/MylarOxy.html , c'est vraiment pratique pour les grandes familles par exemple 7 enfants + 2 adultes avec réserve de la "base à vic" pour 3 ans ½. Pourquoi 3 ans et demi? Une suggestion puisée dans les conférences de Pierre Gilbert... oui je sais ça fait « fucké » mais la guerre est ce qu'elle est...
Vic Survivaliste a dit…
Pierre Gilbert, c'est pas le mec dont des extraits de conférence ont été utilisés dans "Franc Maçonnerie disséquée"?

Un ennemi des frères la truelle quoi!
Oui je crois que c'est bien lui. C'est le type qui fait des conférences sur le nouvel ordre mondial et qui parle de la fin des cycles et où il évoque les 3 ans et demi basés sur la durée des guerres. J'ai aussi pris comme référence l'expérience de ma grand-mère sur les tickets de rationnement durant la 2'ième guerre mondiale.
Titus a dit…
Salut Vic, merci pour ce super article, tous les renseignements sont vraiment utiles.
Sinon j'ai juste un petite suggestion, ça serait peut-être intéressant de mettre la date (du moins l'année) en plus de l'identification parce que c'est pas dit que dans 20 ou 30 ans on se rappelle de l'année à laquelle on a empaqueté tout ça ^^

Bonne continuation à toi.
Vic Survivaliste a dit…
Merci Titus c'est en effet un oubli de tournage, il faut tout dater ce qui entre dans une maison et qui est destiné à nos réserves.
crocop dekkers a dit…
Slt vic,je voudrais savoir quel est le site le plus fiable pour acheter du mylar et absorbeur d'oxygéne stp,merçi pour tes vidéo elle sont super continu..
John Trudell a dit…
Salut Vic

Est-ce que les sacs que l'on met sous vide avec une pompe à vide, peuvent faire l'affaire ?

Que veut dire le cc des absorbeurs d'oxygéne ?

Salutr Vic et merci.
John
Vic Survivaliste a dit…
Les cc ça veut dire "centimètre cube", c'est la quantité d'oxygène en cm3 qui sera absorbée par les absorbeurs.
Vic Survivaliste a dit…
La pompe à vide retire de l'air mais il va toujours rester un peu d'oxygène. Est-ce qu'il en restera trop et avec les années ça oxyderait la nourriture? Je ne le sais pas.
Vic Survivaliste a dit…
Crocop: je ne donne pas ce genre d'info puisque ce qui était vrai hier ne l'est pas nécessairement aujourd'hui. Et puis on m'accuserait d'avoir des actions dans ces entreprises ou de toucher des commissions!

Va sur les forums il y a plein d'info qui circule.
Cerbère a dit…
Bonjour messieurs, dames, madame notre hôte ...

Je sais qu'il a été mentionné qu'il est préférable de ne pas donner de liens commerciaux, je comprends et je suis d'accord.

Par contre, je voudrais savoir, sincèrement, à quel endroit à Montréal je pourrais me procurer des sacs de mylar ainsi que des dissécants. Sans vouloir faire de la promo mais bon, j'ai fais pas mal le tour et j'ai rien trouvé. Avant de passer des jours à tourner en rond, j'ose demander.

Je ne veux pas commander en ligne des trucs si peu dispendieux et payer 20-30$ de shipping si je sais que je pourrais en acheter à côté (mais sans savoir à quel endroit).

Merci !

(c'est pour une bonne cause, je suis certain que plusieurs ici profiteraient de cette info. c'est pas une question de promo)
Vic Survivaliste a dit…
Il n'y aura néanmoins aucun lien commercial pour du mylar, si tant est qu'il existe de tels endroits à Montréal.

Il existe des forums, c'est là qu'on va pour discuter et s'échanger des adresses.

Pour ma part toutes les infos sont dans l'article, déjà que j'y ai fait une énorme dérogation à mes principes...

J'ai expliqué mes raisons et je prendrais très très mal une dérogation vers un commerce local sans autorisation préalable.
chaps a dit…
Bonjour Vic,

Tout d'abord Merci.

es ce que tu pourrais me dire si je peux utiliser ceci comme absorbeur STP http://www.pearl.fr/sport/sport-dhiver/chaufferettes/10-chaufferettes-de-poche-firebag_SD660.html

il y a 1 an il y avait une bonne promo sur ce site et jen avais profité pour en acheter plein de boites.

Franco-Suisse Salutations.
Vic Survivaliste a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Vic Survivaliste a dit…
Salut Chaps,

Malheureusement ça ne fait pas l'affaire, il faut un absorbeur d'oxygène sec (en poudre) dans un sachet, ce que tu montres, je ne sais pas à quoi ça réagit.
Loup Espiègle a dit…
Très pédagogique ! Tu as pris le temps de tout expliquer en détail, moi j'avais fait une vidéo la plus courte possible et c'est moins exhaustif au final.
Anonyme a dit…
Félicitation. et Bravo pour l'aide que vous apportez aux gens.

Lili
chaps a dit…
Merci Vic.

Sls
Anonyme a dit…
Question:

Bonjour Vic,

Concernant l’épaisseur des sacs de Mylar et couvercles pour seaux

J’ai emballé des provisions dans des sacs de 20X30 de Mylar de Sorbent de 4.3Mil dans des contenants HDPE et avec des absorbeurs d’oxygène quantité suffisante. Le résultat semble très adéquat. Le tout pourrait être conservé pour une période de 20 ans à mon avis et selon mes recherches.
1) Malheureusement, Sorbents vient d’inscrire dans leur site que le« shelf life »,la durée de vie pour une période de 20 ans doit être fait avec des sacs Mylar de 7.5 Mil autrement la durée de vie serait de 10 ans. Voici le lien : http://sorbentsystems.com/longtermfoodstorage.html
J’apprécierai avoir ton opinion s’il vous plaît sur ce point.
2) Lorsque l’on parle des couvercles pour les seaux, certains disent qu’ils devraient être scellé (seal), j’apprécierai avoir ton opinion s’il vous plaît. A-t-on vraiment besoin d’un couvercle scellé avec un seau et un mylar sac, il me semble qu’un couvercle qui ferme bien est suffisant? Sur le site de Sorbent, il parle de couvercle avec une fermeture sécure (scellé) « lid with a secure gasket ». Ton opinion s’il vous plaît.

Merci à l’avance de ta réponse.
Vic Survivaliste a dit…
Cher Anonyme,

Tes recherches et les miennes concordent.

Je ne sais pas pourquoi ils prétendent cela et je soupçonne l'intérêt commercial de vendre des sacs servant au même usage mais beaucoup plus cher.

Oui 7,5 mils c'est mieux que 4,3 mais ça ne change pas les propriétés du mylar.

Couvercle scellé: si c'est de l'eau libre dans le seau, oui bien sûr. Si le contenu est emballé dans du mylar scellé et sans oxygène, on s'en tape que le couvercle soit scellé. Du moment qu'il tienne bien en place et qu'on doive forcer un pour le retirer.

Ils déraillent quoi. Ils jouent sur la peur et sur l'insécurité des gens qui débutent.
Merci Vic pour tes vidéos. J'ai vu que tu mettais un seul produit dans un sac mylar, est-il possible ne mélanger les produits (café,sucre,farine,riz)car ayant acheté de grands sacs je pense qu'il serait préférable de disposer de plusieurs produits à l'ouverture que de 20kg de riz d'un coup?
Vic Survivaliste a dit…
Il vaut mieux pas. Du café ne réagira pas à du café, même PH, même composition et tout.

Par contre si tu mélanges avec autre chose il y a risque de réaction chimique.
exuro a dit…
Bonjour, et merci pour cette vidéo.

Nous (oui car nous sommes plusieurs) voulions savoir si dans les sacs de Mylar il était possible de stocker :

Lentille séché / poix chiche / haricot blanc(ou rouge ou nimporte) séché etc.

Car nous souhaitons réaliser des stocks de plusieurs aliments en longue conservation.

Merci de ton aide et merci encore pour le blog
Vic Survivaliste a dit…
Oui, tous les aliments secs qu'on peut conserver longtemps. Voici une liste dans cet article mais tous les aliments de même nature que ceux listés sont bons.

http://preparationquebec.blogspot.ca/2013/03/20396-dollars-pour-alimenter-4.html
exuro a dit…
Un énorme merci on viens de prendre conscience de certaine chose et nous apprenons beaucoup grâce à toi/ Vol west / Piero et d'autre.

Encore merci
Anonyme a dit…
sur les site mormon il disent de ne pas mettre l'orge en sac de mylar a cause du botulisme..est ce que sa vaut aussi pour les lentilles ou autre légumineuse tel pois chiche, pois jaune ect ??
Anonyme a dit…
Bonjour, est ce un problème de conserver du riz ou blé complet dans les sacs de mylar en raison de leur teneur en humidité et lipide plus abondante?

Merci d'avance
Vic Survivaliste a dit…
Je ne crois pas. Ce qui affecte les aliments c'est l'oxygène. Pour le reste tant que c'est de l'humidité et non du liquide, ça devrait aller. Je n'ai jamais expérimenté du riz complet cependant.
Anonyme a dit…
Bonjour,

J'ai fais quelques recherches et réussi a trouver des informations.
Les preppers qui ce sont préparés au "bug" de l'an 2000, on ouvert leurs sacs de mylar 10 ans plus tard et constaté que le riz blanc était intact. Le riz complet avait plus de mal a conserver sur la durée. Il avait un peu rancit. Ont-ils prit toutes les précautions nécessaire? Je ne sais pas. Un manque, les desiccants peut être, ces derniers joue énormément sur la conservation de longue durée. J'ai appris que le taux d'humidités idéal doit être inférieur a 10% pour atteindre une durée de conservation entre 10 et 30 ans.
Ginette Major a dit…
J'ai déballé des sacs d'Oxygène absorber pour les utiliser dans des chaudières. J'ai mis le reste des sacs dans un pot Mason. Il s'est créé beaucoup d'humidité à l'intérieur. Donc j'ai ouvert le pot et les sacs étaient très chauds. Je ne comprends pas pourquoi , s.v.p. m'expliquer. Est-ce dangereux ?
Ginette la survivaliste.
Vic Survivaliste a dit…
Non ce n'est pas dangereux. C'est normal que ça chauffe car le produit réagit à l'oxygène. Ces absorbeurs ne sont plus bons s'ils ont réagi, ce qui veut dire que le pot mason n'était pas fermé hermétiquement et que l'air se renouvelait.
Ginette Major a dit…
Merci beaucoup pour les renseignements.
Ginette Survivaliste.
Anonyme a dit…
Merci Vic pour ton article. J'aimerais savoir si les flocons d'avoine peut se conserver dans du mylar pour le long terme ? Pour conserver le bicarbonate de soude, est ce pertinent de le stocker dans du mylar avec absorbeurs d'oxygène ? J'ai aussi une question pour le miel ; doit il être pasteurisé ou non pour le conserver très longtemps dans les meilleurs conditions ? Dernière question, désolé cela ne concerne pas le mylar...dois je prioriser les boites de sardines avec de l'huile pour la conservation ? Et quel est ton opinion sur la durée de conservation ?
Anonyme a dit…
J'ai une autre question...Je n'arrive pas à trouver la réponse alors j'ai pensé que tu pourrais m'éclairer sur la question. Il s'agit probablement d'une erreur de débutant...Comme tu dis si bien ; on apprend par essai - erreur ! Il y a 1 an, j'ai stocké différentes variétées de légumineuses (pois chiches, pois verts, haricots rouges) dans du mylar. Le tout est disposé par étage. Est ce possible qu'une réaction chimique s'y produise et que cela provoque un processus de détérioration ?
Ginette Major a dit…
Je crois qu'avec tous les engrais chimiques et tous les pesticides, ces produits ont pu se détériorer. Même quand ces produits sont étiquetés "naturels" où "bio", ce n'est pas toujours certain...
Gigi
Ernesto Sabado a dit…
Bonjour Vic.
A propos de la conservation Mylar+ absorbeurs d'O2.
Penses-tu qu'il soit contre-indiqué de stocker de la farine ou du riz, dans un endroit où la température peur descendre jusqu'à -10° celsius?

Merci à toi
Vic Survivaliste a dit…
Oui, l'idéal est +7-8 degrés C en température constante, et jamais de gel.
Squall Leonhart a dit…
Bonjour Vic,

Tout d'abord merci pour ton article très complet.

J'aurais cependant une question par rapport aux Oxygen absorbers, le fait de les mettre dans le sac Mylar directement au contact des aliments m'inquiète un peu.

Sur l'emballage des tiens on voit clairement la mention "Do not eat", du coup je me suis amené à penser est-ce que l'emballage des absorbateurs d'oxygène tiendra le coup pendant 25 ans, n'y a t'il pas de risque de contamination des éléments chimiques de l'absorbateur vers la nourriture même sans détérioration de l'emballage.

Nicolas.
Vic Survivaliste a dit…
C'est de la poudre de fer, du sel et du charbon activé, rien de toxique en soi. Si c'est écrit "do not eat", c'est pour 1) indiquer que ce n'est pas un aliment, 2) une mention obligatoire légale pour toute substance qui est en contact potentiel avec les aliments et qui n'est pas un aliment.

Dors tranquille, il n'y a aucun danger.
eve hopkins a dit…
Un grand merci d'Argentine!
eve hopkins a dit…
Un grand merci d'Argentine! Eve
Bonjour,
merci pour la vidéo très intéressante. Je me permets une petite remarque : contrairement à ce qu'on pense habituellement, par une chaude journée d'août, le taux d'humidité est élevé car on combine température élevée et pression atmosphérique élevée, donc une forte capacité de l'air à absorber l'eau et à la restituer par condensation avec la diminution de la température. C'est donc au contraire à cette période qu'il faut rajouter des absorbeurs d'humidité.
Vic Survivaliste a dit…
En principe oui. En pratique cet air est emprisonné et l'eau qu'il contient sera plus abondante, on veut tout sauf la condensation, spécialement quand l'oxygène sera retiré, ce qui aura pour effet de concentrer davantage l'eau.
Anne a dit…
un grand merci vic, j'étais en train de me perdre dans les volumes etc... quand je suis tombée sur votre article et votre vidéo.
vous etes génial, clair , précis.... je vais me faire aussi une opération milar...
dans ma région, il y a un probléme : les mites alimentaires ( sud de la france ).... il faut réguliérement faire le tour des réserves pour vérifier qu'elles n'ont pas mangé ma nourriture avant moi meme... ( cela m'enerve un brin. Donc aprés plusieurs années de galére, et de "démitage", je vais passer au moins à l'emballage " plastique", en y adjoignant une reserve sous mylar )... je fais mon pain, et l'autre jour, en allant au magasin ( grande enseigne ) : il n'y avait plus de farine pour " pain".... celui ci ne se réapprovisionnera plus...alors que nous en achetons depuis des années... bec dans l'eau.
Nous allons donc passer au systéme D.
Merci pour ce que vous faites. Je ne connaissais pas du tout le milar, je pensais que c'était reservé aux industries.

Printfriendly

Articles les plus consultés