Le minimum matériel survivaliste - Partie 1

Le minimum matériel survivaliste- Partie 1


Par Vic Survivaliste
ENFIN! Je vais parler de matériel et d'achats. Vous ne pourrez pas dire que j'abuse!

Depuis bien longtemps j'insiste sur la nécessité de faire les choses dans l'ordre, à savoir partir de l'esprit pour descendre et concrétiser dans le matériel.

Mais un jour on doit y venir, au matériel. La question est de savoir comment et surtout avec quoi.

Dans cet article je veux vous présenter mon approche de la matérialité minimale pour les survivalistes débutants.

Vous vous doutez bien que je possède plus de matériel que cela mais je ne suis pas un débutant non plus.

Pour ceux qui débutent, ne vous préparez pas à hypothéquer votre maison, cela ne sera pas nécessaire.

Rester conscient de ses besoins

On lit des livres et des articles, on regarde des vidéos et on se sent rapidement bien loin d'avoir les capacités financières d'acquérir tout le "nécessaire".

Il ne faut pas confondre désir avec besoin.

Si on part de Montréal pour aller vers Québec, on a besoin d'un véhicule. Que ce soit dans une Cadillac ou une Smart, il s'agit dans les deux cas d'un véhicule qui nous amènera à bon port; pas avec le même confort mais néanmoins, à destination.

Le survivalisme, rappelons-le, vise le développement de l'autonomie afin de maintenir notre vie, notre santé, nos biens et notre marge de manœuvre en toutes circonstances.

Et pour cela, il faut savoir faire les bons choix et ancrer ces choix dans le matériel. 

Matériel essentiel: un réchaud (20$ à 80$)

Réchaud au gaz, au bois, au naphte, à la paraffine, peu importe son combustible, il faut un réchaud qui soit 1) indépendant du réseau de distribution d'énergie, 2) facile à déployer et à utiliser. On peut en trouver des modèles de base pour 20 à 25$ au Québec. Ajoutez à cela le combustible (entre 5$ pour une bouteille d'une livre de propane à 150$ + le gaz pour une bouteille de 100 lbs de propane, si c'est le propane que vous utilisez et que vous voulez un an de cuisine au gaz).

Ceux qui possèdent des cuisinières au gaz alimenté par une bouteille (non relié à un gazoduc), ou un poêle à bois ou un foyer n'ont pas besoin d'acheter de réchaud, évidemment, puisqu'ils ont une source autonome de cuisson des aliments.

En tout état de cause, il est possible de se donner quelques semaines d'autonomie pour moins de 50$ de matériel (25$ réchaud, 25$ de gaz (5 lbs = 15 à 21 jours de cuisson).

 

Matériel essentiel: un système de purification d'eau (0$ à 350$)

Tous les citadins dépendent du réseau de distribution d'eau potable. Pourtant celui-ci n'est pas à l'abri des défaillances, même en temps normal et sans crise majeure qui expliquerait l'incapacité des autorités à maintenir la distribution d'une eau saine.

Il faut posséder de quoi filtrer et purifier l'eau, à défaut de disposer d'une source d'eau pure.

Il est toujours possible de se bricoler un filtre avec du tissu, voire avec du sable et du gravier, afin de retenir les impuretés de l'eau, puis de faire bouillir cette eau. Vous ingérerez peut-être des impuretés microscopiques qui seront selon toutes probabilité sans danger, en revanche votre eau ne contiendra aucun agent pathogène après ébullition.

Alternative: un filtre à eau de type Brita (tm) qui filtrera aussi des impuretés (mais vraiment pas toutes les impuretés) et coûte dans les 20-25$.

Pour sauver de l'énergie, vous pouvez remplacer l'ébullition de l'eau par un traitement à l'eau de javel.

Les prix varient de 0$ à 350$ et plus, selon le système de purification de l'eau qu'on adopte.

Le minimum donc: un filtre qui retient les particules (saletés en suspension, idéalement métaux et produits chimiques) et l'ébullition qui tue les micro-organismes.

Matériel essentiel: de quoi se défendre (0$ à 450$)

L'arme défensive idéale est l'arme à feu, de poing ou d'épaule. On lira plein de théories et de "règles" sur le sujet mais si on ne doit posséder qu'une arme à feu, ce sera un fusil de chasse au canon lisse, à double canon ou à pompe. Mais un fusil monocoup vaut mieux que pas de fusil du tout.

Il en coûte 450$ environ pour suivre le cours de sécurité sur les armes à feu, payer le permis et acheter un fusil à pompe de base avec quelques munitions (situation du Canada).

Sinon un tomahawk comme arme de contact pourra faire du bon boulot car il procure un peu de capacité de projection et de la portée sans être encombrant en usage intérieur.

N'importe quel objet peut servir à la défense, certains sont seulement considérablement plus efficaces que d'autres et certains ont l'avantage d'être déjà en votre possession (marteaux, couteaux de cuisine, batte de baseball, etc.).

Si on ne veut pas improviser une défense le moment venu, dans la panique et dans l'inefficacité, il est important de se choisir une arme de défense personnelle, d'avance de s'y familiariser et de l'entreposer près de son lit ou du moins de manière accessible, sans que les enfants n'y aient accès.

Rappelons que la défense (la légitime défense) vise la protection de la vie et pas celle des biens, sous peine de finir "en dedans" à servir de femme pour un détenu en manque...




 


 





Commentaires

M Hamli a dit…
Avec un filtre berkey on va filtrer 23500 litres pour 250 euros,
ya même un format petit (go berkey) qui peut entrer dans le sac à dos...
Vic Survivaliste a dit…
Un filtre Berkey c'est 3000 gallons donc 10,500 litres, tu dois avoir 11355 litres, tu dois avoir 2 filtres dans le tiens pour pouvoir traiter cette quantité.
Sylvain a dit…
Quel est ce filtre à eau que tu présentes dans la vidéo ?
Marc Desmeuzes a dit…
Merci Vic comme d'hab !
En France on utilise des bouteilles butane.
Pour ce qui est de la légitime défense il faut voir le contexte actuel français où si vous êtes en légitime défense et que vous blessez ou pire tuez votre agresseur, c'est direct la prison pour longtemps et l'agressé est défendu par une partie de la population ... C'est ainsi, les bijoutiers (au "hasard" car ils sont souvent violemment agressés) ne savent plus trop quoi faire et certains mettent la clé sous la porte !
Pour l'eau de javel, parfait : une goutte ou deux, pas plus, pour un litre d'eau je crois !
Bonne continuation à tous. Marc
Anonyme a dit…
Bonjour Vic. Merci pour l'article et la vidéo. Toujours didactique et intéressant. Vivement la partie II !
Bonne journée.
Julien
M Hamli a dit…
Par contre Mr Vic,
est-ce que vous savez si le filtre berkey peut être efficace avec de l'eau contaminé par le gaz de schiste
ou bien cette rivière en Inde qui est tellement pollué qu'elle prend feu
(voir site internet :nature alerte )
Perso je vis à côté de la Seine, l'eau est très trouble mais il y a encore des poissons ...
Vic Survivaliste a dit…
Je ne sais pas si ça filtre le méthane contenu dans l'eau.

Mais si le Berkey ne filtre pas ça, rien ne le peut sauf des installations extrêmement couteuses et volumineuses.
Marc Desmeuzes a dit…
M Hamli, merci pour vos infos. Pour ce qui est des rivières et cours d'eau en France ils sont tous plus ou moins pollués sans exception, malheureusement.
Vic Survivaliste a dit…
C'est triste... Ici il reste beaucoup de rivières non polluées. Il faut s'éloigner des centres mais il y en a beaucoup.

Quand j'étais petit, nous sommes allés en canot-camping dans le Parc National de la Mauricie et quand nous avions soif en pagayant sur le lac, nous plongions une tasse dans l'eau et nous la buvions telle qu'elle.

On peut faire ça au Québec. :)

Printfriendly

Articles les plus consultés