Articles

Affichage des articles du octobre, 2015

Nature ou culture? Le survivalisme intelligent

Image
Nature ou culture? Le survivalisme intelligent J'évite toujours de lire sur le survivalisme afin d'éviter la "contamination" des thèmes et des idées des autres. C'est simple respect pour moi-même et respect pour mes lecteurs: je veux toujours présenter des contenus originaux basés sur mes propres analyses.
En revanche je vais de temps à autre sur les forums afin de voir comment des survivalistes plus ou moins expérimentés, plus ou moins avancés dans leur préparation, envisagent les choses et les événements. Tendances À travers les années, j'ai noté deux tendances. La première, c'est la crainte d'un cataclysme naturel. La seconde, c'est la crainte d'un événement humain mais pas n'importe lequel: l'événement humain du jour!
Quand c'était l'Ukraine qui déconnait, ça y est c'était la 3e guerre mondiale! Idem pour la Syrie en 2012-2013, idem pour la Syrie en 2015 avec l'intervention efficace des russes. La bourse crashe un…

Le survivaliste face aux journaloperies merdiatiques

Image
Il ne s'agit pas d'examiner dans ce billet les réponses à faire aux journalopes quand ils parlent de survivalisme. En premier lieu ils n'écoutent pas, en second lieu ils ont leur histoire à passer la vôtre ne les intéresse pas et enfin, ils ne donnent jamais la parole qu'à qui ils veulent bien.
Le propos de cet article est plutôt de parler du positionnement des survivalistes face aux merdias, aux journalopes qui les peuplent et aux "informations" qu'ils véhiculent. 
Nous le savons tous les merdias ne sont pas une source d'information fiable.
Cela s'est vérifié par nos observations personnelles, par nos analyses et plus rarement, par une expérience d'interaction avec un média et vécue personnellement. Pute ou chômeur? Pour les survivaliste peut-être plus que pour les normaux, l'information est critique. Mais voilà, l'information pertinente, utile et vraie est plutôt rarissime à travers les merdias traditionnels.
Citons Alain Soral, enc…

Le placard survivaliste - les séquelles (parfois permanentes)

Image
Le placard survivaliste - les séquelles (parfois permanentes) Suite à mon premier article Le Placard Survivaliste.
Vous me connaissez, je suis un taquin. Ce que vous connaissez moins de moi, c'est mon petit côté retors, ce qui est une qualité ou un défaut, à vous de choisir. En rédigeant mon premier article et en enregistrant la vidéo qui l'accompagnait, j'agissais en sachant que j'allais provoquer certaines réactions. Pour faire un aveu, je comptais sur ces réactions pour écrire cet article.
Le premier "placard survivaliste" Cet article avait deux axes.
Le premier: valoriser la prise de contact en réel avec d'authentiques survivalistes afin de poser les jalons d'une communauté réelle (on ne parle même pas d'un groupe organisé ou même d'un clan ici!). 
Le second: dans le contexte européen d'une "migration" qui ressemble à une 5e colonne, valoriser l'implication avec le voisinage, notamment à des fins de sécurité. L'idée n…

Le placard survivaliste

Image
Le placard survivaliste Vivre dans le placard c'est préparer un placard où on devra s'enfermer le moment venu.
N'en pas sortir, c'est se condamner à ne jamais pouvoir compter sur la force du groupe.
La semaine dernière, dans mon article BitGold: alternative survivaliste à l'argent fiat vous avez pu regarder un entretien que j'ai réalisé avec Martin Prescott de Moneymakeredge.ca et un élément m'avait frappé: les traders étaient beaucoup plus portés à se rencontrer en personne et échanger que les survivalistes qui eux s'enferment volontiers dans l'anonymat et la discrétion. 
En virtuel les survivalistes sont plus actifs: sous différents pseudonymes ils échangent et communiquent superficiellement mais dans la vraie vie, ils s'affichent peu, ce qui est relativement sain et ne tissent que très peu de liens concrets avec d'autres survivalistes. C'est une lacune. Le lien social Le lien social dont tout le monde parle ne consiste pas seulement …