Entretien survivaliste avec Daniel Conversano

Entretien survivaliste avec Daniel Conversano


 
Cette semaine je rencontre un homme qui n'a rien à voir avec le survivalisme, du moins de prime abord. Il s'agit d'un français du nom de Daniel Conversano, jeune trentaine, patriote et animateur de Vive l'Europe.

Daniel a un discours qui risque peu d'être répercuté dans les médias. Il n'est pas survivaliste mais il œuvre néanmoins à la survie: celle de son peuple, de sa civilisation et de sa race, mis à mal par le progressisme et les politiques qui détruisent les pays occidentaux de l'intérieur. Conséquemment, si vous êtes de la génération "flocon de neige" et donc facilement offensé par des propos que vous ne tolérez jamais s'ils ne sont pas de votre univers mental, ne regardez pas cet entretien. Si au contraire vous ne voulez que du véridique, cet entretien est pour vous.

Vous désirez découvrir davantage mon invité? Voici des liens vers ses activités:

Chaîne Danny Hebdo (Youtube)
(la chaîne est en stand by
pour cause de blocage par YouTube
mais ses meilleures vidéos sont là)


Voici donc notre entretien.





Commentaires

Hamon Lionel a dit…
entretien video sympa
qui ma permis de decouvrir daniel conversano que je ne connaissais pas .
Joel Deplanque a dit…
J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt cette vidéo. Tu avais raison : certaines mandibules rive gauche vont couiner... LOL ! A un moment mon égo a été fortement titillé - dans le sens de l'autosatisfaction - lorsque Daniel pose la question de savoir ce qui se serait passé si les Amérindiens avaient "découvert" l'Europe en lieu et place de Colomb l'Amérique. C'est exactement ce que j'avais évoqué avec toi Vic lors de l'une de nos conversations. Les grands esprits se rencontrent donc (?).
Le projet de Daniel de mettre en place une communauté exclusivement blanche est irréaliste dans le contexte actuel français. Il va se retrouver confronté à la légalité, aux provocations de tous genres et calibres. A mon sens le projet est totalement ingérable, car constituant un ghetto culturel, racial, sociétal, un insupportable ilot d'apartheid qui sera montré de tous les doigts et se fera rapidement démolir. Pour ce faire tous les moyens seront utilisés, ne serait-ce que parce qu’il ne faut surtout pas que cela fonctionne ! Déjà en parler constitue un casus belli. Pratiquement, pour lancer cette affaire, il faut prospecter, convaincre, définir et adopter un concept, établir un règlement intérieur, réunir les membres (environ 1000 !), trouver un lieu... Tu parles d'un chantier ! Et gérer les inévitables contestataires... Ça n'est pas vraiment gagné. J'avais entendu parler il y a longtemps d'un projet de ce type. Projet de fondation visant à prouver qu'il était possible de vivre sans noirs. Il me semble que ça s'appelait ARIANA ou un truc du genre. Je n'en trouve aucune trace sur Internet. De plus, dire que l'évolution vers la BAD est inéluctable, c'est se mettre dés le départ un boulet aux pieds ! Ce sera quoi sa BAD, sinon un kolkhoze ou un kibboutz ? Désolé, mais pour moi, c'est totalement utopique. Autant passer à la BAD immédiatement, sur la base du même concept (comme celui que développe actuellement en Bolivie) mais avec beaucoup moins de participants. On s'entend mieux à trois petits groupes familiaux qu'avec toute une ville ! Pour vivre heureux, vivons cachés et en tant que retraités, nous y serons bien mieux qu'au Portugal !
Quant aux véganes et leur militantisme bobo-gaucho, franchement on s'en tamponne ! Laissons ces braves gens bouffer et raconter leurs salades ! Comme c'est "plus facile de labourer à la descente qu'à la montée" (Pagnol, l'eau des collines), laissons-les brouter leur gazon, se planter en beauté et continuons de nous délecter dans la joie conviviale de nos grillades, barbecues, asados et autres parilladas ! Je n'ai jamais essayé de faire une fête autour d'un plat unique de soja transgénique, subissant les théories vaseuses d'hystériques à l'accent pointu, mais j'imagine que ce doit être pénible.
Les blancs et l'auto-destruction ? C'est ce qu'explique Zemmour dans son bouquin "Le suicide français". Bien avant lui, un type de gauche (Pascal Bruckner) en faisait état dans "Le sanglot de l'homme blanc" en 1983. La situation ne s'est pas améliorée, bien au contraire. Le train de l'histoire ne s'arrête pas facilement. Surtout lorsque les valeurs sont inversées. Il faut une méchante gifle pour remettre les choses en place. Souhaitons-nous bonne chance !
Vic Survivaliste a dit…
Content que ça t'aie plu Joël. Toutefois le projet dont Daniel parle n'est pas une BAD mais bien un lieu de vie pour blancs européens pour éduquer et faire grandir des enfants dans un environnement culturel sain et façonné en fonction de notre civilisation.
Joel Deplanque a dit…
Merci Vic,
Mais c'est bien comme cela que je l'avais compris et commenté. Mes observations portaient plus sur le projet originel - limite Babaorom gaulois - tel que tu viens de le résumer. A mon sens il est à la fois ingérable dans le contexte français actuel, difficile à mettre en œuvre et au final utopique pour les raisons que j'ai exposées dans ma première intervention. Je le trouve un brin enclave, ghetto.
Pour autant, il est toujours possible de développer ce concept dans le milieu familial, même si "l'éducation" scolaire formate les esprits de nos jeunes dans un sens encourageant à la résistance. Voir le cas des békés aux Antilles. Et les commentaires émanant sur leurs cas de la part des potes à Domota et aussi de la Taubira...
Tu as aussi l’exemple des Allemands au Venezuela, des mennonites en Bolivie, même si ces groupes sont très constitués.
Pour ces raisons, une BAD ou petit ensemble de BAD est bien plus discret, plus facilement gérable et moins sujet aux critiques et provocations, sans parler des convoitises. Qui viendra baver sur trois fermettes, fussent-elles solidaires, ethniquement pures, mais non ostensiblement fondées sur cette base ? Les occupants cultivent, ne font chier personne, sont socialement intégrés et acceptés. Va faire ça avec un ensemble de 1000 habitants témoignant par définition d'une certaine hostilité à l'encontre d'une société qu'ils ont fuie. Ces mecs se collent d'emblée un statut de réfugiés n'osant pas dire son nom.

Je vais conclure par une blague pouvant illustrer la fort utile notion de discrétion :
Il y avait deux boucs sur une montagne. Un vieux barbu, puant comme pas possible et son jeune fils. Ils observaient un troupeau de chèvres pâturant tout en bas, dans la vallée. Tout excité, le jeune bouc dit au vieux :
- Papa, on descend ventre à terre en faisant beaucoup de bruit et de poussière et on en baise chacun une !
Le vieux bouc malodorant répondit :
- Non mon fils, on descend sans bruit, tout doucement et on les baise toutes.

J'espère que cette blague Ô combien rustique t'aura permis de mieux saisir les subtilités de la discrétion en zone rurale. Je te signale qu'en écrivant ces lignes je suis mort de rire !
Anonyme a dit…
Salut à tous

Je n'ai pas eu le temps de regarder la vidéo, je le ferais un peu plus tard.
J'ai lu les commentaires et voulais réagir à ce qu'à écrit Joël.
Salut Joël...Tu écris que vouloir mettre en place une communauté blanche est irréaliste, je ne suis pas de ton avis, le jour ou les Caucasiens se sentiront en réel danger, elle se bâtira d'elle-même, je prends en exemple le peuple juif, quand Ben Gourion à dit qu'un jour les juifs auront un pays, il a été traité de vieux fou. Le but n'est pas de tergiverser sur Israël, sionisme, shoah, je m'en moque, que tout est réalisable non avec l'envie mais avec la peur.

Pas d'accord non plus sur le soi-disant formatage scolaire, mes enfants ont des parents et nous sommes là pour veiller aux grains. Les éducateurs et systèmes éducatifs ne sont que des étrangers dans notre système de valeurs et mes enfants l'ont bien compris. Nos gosses sont nos biens et nous les aimons, penses-tu que l'on va les laisser se faire formater ?
Cordialement.
Joel Deplanque a dit…
Bonjour Daniel,

Nous parlons de deux choses différentes ! Mes commentaires se situent dans le contexte actuel. Je raisonne sur la situation d'ici et maintenant Toi tu déplaces le débat dans un futur que tu décris comme plus dangereux et donc connaissant un repli communautariste AUTOMATIQUE bien plus marqué. C'est ce qui s'est passé avec le people juif et c'est ce qui arrive partout face à une crise. Des murs s'érigent et délimitent des groupes. Des collectivités pures se mettront en place d'elles-mêmes. Elles seront bien plus le fruit d'une nécessité due à la situation sociale ou politique que la résultante d'un souhait basé sur un projet dont la justification n'apparaitra pas évidente aux yeux d'une majorité. Je pense donc que nos arguments sont valables lorsque chacun dans son contexte.

Le formatage scolaire ? Hé hé... Ce n'est pas moi qui ai inventé la démission des parents ! Soyons honnêtes, depuis la soi-disant libération de la femme la transformant en consommatrice, l'ex-mère au foyer travaille à l'extérieur et n'a plus le temps de s'occuper de sa progéniture. Cette mission est désormais déléguée au système enseignant par ailleurs largement défaillant. Les parents passent moins de temps avec leurs enfants que ceux-ci avec les enseignants. Les profs ne disposant plus des moyens nécessaires à l'affirmation de l'autorité, les écoles sont devenues de mauvaises garderies où l'on n'apprend plus grand-chose. Au final, école = usine à bourrins. Bref, tout est marqué au sceau d'une décadence collective.

Oh bien sûr, quelques foyers de résistance existent encore, foyers où l'enfant reçoit une éducation appropriée, notamment en zone rurale. Des rebelles... Mais combien de gamins livrés à eux-mêmes et abandonnés à "l'autorité" du système éducatif par essence formateur ? Regarde cette génération d'abrutis scotchés à une TV ou tétanisés sur leur tablette, parce que "pendant qu'ils font ça ils nous foutent la paix". Et puis "Le petit a plus de 1000 amis sur les réseaux sociaux"... Société démissionnaire donc avec les fruits amers qu'elle produits.

Anonyme a dit…
Re-Salut.

Je rejoint Daniel quand il parle du métissage de la "Race Blanche" dommage que donner des explications le mettraient dans une position périlleuse d'un point de vue judiciaire.
Il suffit de lire le plan publiè pour une Europe unie de R. Coudenhove-Kalergi, il n'est que le plan de l'ethnocide des peuples d'Europe, l'encouragement de l'immigration non blanche est au centre de ce complot. Une alliance gauchistes, capitalistes, sionistes a planifié de promouvoir l'immigration et le métissage avec le but délibéré de pousser à notre disparition dans nos propres pays.
Comme la résistance indigène à cette industrie de la modification génétique grandit, l'élite criminelle cherche de nouvelles façons de camoufler son projet.
D'abord, les immigrés étaient des travailleurs temporaires puis ce fut une expérimentation multiraciale, puis c'était des réfugiés... ( Nick Griffin )

J'attends avec impatience une autre vidéo bien que je ne suis pas d'accord avec tout ( le RSA...il aurait du ce taire ou y mettre moins d'emphase ) je vais quand même faire un tour sur sa chaine.
Joel Deplanque a dit…
Daniel,

Je serai OK 100% avec ta dernière analyse. Pour autant je ne me sens pas du tout l'âme d'un prêcheur. A soixante-six balais révolus je n'ai ni l'intention ni les moyens de faire du porte-à-porte pour sauver des inconscients du malheur qui les guette. Ma position se situe dans une logique bien plus égoïste.

1) Parce que je ne suis pas du genre à faire le bonheur des gens contre leur volonté.
2) Parce que je pense qu'une majorité de ce que j'appelle très familièrement et sans hésitation les Franconnards ne méritent même pas d'être défendus.
3) Je n'ai donc pas l'intention de m'empêtrer et me pourrir la vie avec des bisounours, des baba cool et autres "progressistes humanistes moralisateurs".
4) Je me situe dans une optique de BAD et/ou réseau de BAD tel qu'exposé au cours de mon entretien avec VIC. Ce, sans passer par la case ville pure qui de toute façon se fera naturellement et sans moi.

Je n'ai rien contre l'immigré et pour cause j'en suis un ! Je vis à l'étranger, entouré d'étrangers (LOL) et m'en porte très bien. Je ne me mêle pas de politique locale, respecte les coutumes du coin et ne fais chier personne. Et j'ajoute que le pays où je vis me convient très bien. La société multiculturelle et pluri-ethnique a été, reste et sera toujours une chimère. En rêver est le propre de toute société décadente. L'intégration doit rester une démarche personnelle et ne pas devenir un programme. A Rome, tu fais comme les Romains. Ou tu dégages...

Mort aux cons ! Ce à quoi le général De Gaulle répondait "vaste programme". Les gentils traitres, les "humanistes" et autres bobos collabos d'aujourd'hui seront les pires tortionnaires de demain et/ou ceux qui se feront massacrer en premier.

C'est un discours facho ? Non seulement je l'assume, mais je le revendique !
Marc Desmeuzes a dit…
Très intéressant. Je ne connaissais pas. Effectivement ce n'est pas politiquement correct LOL LOL LOL !!!
Amitiés à tous. Marc.
Marc Desmeuzes a dit…
Mon opinion est anecdotique, mais je viens de passer au niveau 4 pour la France. Je suis resté longtemps à 3,5 mais maintenant je pense qu'en France au moins on a atteint un point de non retour et qu'on va vers le CHAOS !!!
Amicalement.
Marc.
Vic Survivaliste a dit…
Marc, depuis le 8 janvier 2016, je suis passé à 4 pour la France. Je voyais plein de perturbations à l'horizon et jusqu'à présent, je crois que je ne me suis pas trompé. Y'a pas encore de signe qu'on va passer à 5 de sitôt, si ça peut te rassurer.
Marc Desmeuzes a dit…
Oui Vic, j'avais bien vu que tu étais passé au niveau 4. Après le 4 c'est le 5 voire le 4,5 comme je fais. Là on a franchi une nouvelle étape dans la dégradation d la situation et il n'y a aucun signe d'amélioration possible. Je pense que les "instances" mondialistes ont décidé de mettre la France à genoux. Et tous nos "leaders" font tout pour ! A+ Marc.
ZOZOTER a dit…
Bonjour VIC et merci pour la découverte de Daniel Conversano.

Tu comptes le rencontrer à nouveau et cela me mets en joie.

Il semble que tu vas orienter l’entrevue vers plus de survivalisme de sa part, des abonnés à ta chaîne faisant savoir que çà manquait un peu. Ce sont sans doute en majorité des nord-américains comme toi. Je respecte complètement ta manière d’orienter les choses, mais comprends bien que en France, il nous ai impossible de nous défendre. J’habite en Touraine dans un milieu rural mais dans un village (1 000 h). Ici ils sont entrain de désarmer les chasseurs, pour que la racaille puissent nous voler sans problème. En ville ça va être un massacre. 54% des français sont des citadins. Tu comprends donc que faire des capsules (clips) sur les armes nous laissent au mieux indifférents, au pire dans le malheur. Penser que nos femmes et enfants seront égorgés avec la complicité des racailles du Parti Supra National Socialiste sans que nous puissions réagir me glace le sang.

Je suis aller consulter sur youtoube et rutube les vidéo du gars et franchement, ça déchire. Je n’ai pas de compte fesse bouc ni autres guignoleries du même genre et j’ai du mal à communiquer avec toi et lui. C’est un mec courageux, enfin pas tant que ça d’ailleurs, il est en situation de survie avec une vision à long terme, donc son combat est du survivalisme. c’est incontestable.

Les dernières vidéos du gars sont assez anciennes et comme je sais que l’Empire le considère comme résistant, il lui fait des misères, comptes fermés etc..

Si je pouvais avoir accès à une adresse courrielle valide. merci d’avance.

Il m’a fait comprendre que nous avions un ennemi mortel, qui veut notre destruction, nous sommes donc dans la même tranchée, notre ennemi est en face. La seule réaction logique étant de reconnaitre nos amis et même si nous sommes différents dans notre approche, nous sommes amis. On ne tire pas sur ses alliés, jamais  !

Je ne fais jamais de remarque désobligeante sur untel ou untel. Nous pouvons être en désaccord nous sommes avant tout Frères.

Je te remercie VIC pour me faire découvrir ta vision. ainsi que Volwest, Soral, Dieudonné, Boris Le Lay, Piero, Martin, Asselineau, Dupont-Aignan, Hillard, les Brigandes etc. Souvent vos analyses me semblent un peu déplacées, je ne fais jamais de remarque.

Ceux qui vous font des remarques désobligeantes sont des troll mais également des gus qui se raccrochent à des détails pour fuir leurs responsabilités.

C'est la lâcheté qui domine, incontestablement. L'Empire sait que nous sommes faibles, car affaiblit sciemment. Faire le constat que les français ne comprennent pas votre message est une erreur d'analyse. En fait, ce sont des lâches.
Merci à vous tous pour votre engagement, il vous honore.


Vous pouvez passer ou lire ce message à l'antenne.


Joel Deplanque a dit…
Bonjour à tous,

Je réponds brièvement au commentaire de Zozoter. En tant qu'ancien armurier j'indiquerai qu'il est aisé d'acquérir une arme de 7° ou 5° catégorie en France, même sans permis de chasser. Qu'il s'agisse de carabines de grande chasse à munitions métalliques à percussion centrale, fusils de chasse superposés ou juxtaposés à canons lisses ou rayés, fusils à pompe à canon slug.
Je ne donnerai pas la faille ici, les petits dictateurs en puissance et autres esclavagistes s'y engouffreraient la bave aux lèvres et en proie à une vigoureuse érection.

Printfriendly

Articles les plus consultés