Entretien avec Daniel Conversano — Prise 2, 2ème partie

Entretien avec Daniel Conversano — Prise 2, 2ème partie




Voici le suite et fin du deuxième entretien de 104 minutes (!) avec Daniel Conversano.



Commentaires

Joel Deplanque a dit…
Bonjour à tous,

Tout d'abord merci à Vic et Daniel pour cet entretien que j'aurai visionné intégralement.
J'aurai suivi la seconde partie tout schuss ! Un peu comme embarqué sur la même luge, partageant le même mode de pensée, le même cheminement des idées. A la limite et dans cette adhésion idéologique, je m'écoutais presque parler... Et puis vinrent les dernières minutes... Patatras avec l'évocation des gamins... Un point qui accroche... OUF ! ENFIN !

Pour ce qui est de la partie prise de conscience et communication, j'en suis arrivé à la conclusion qu'on ne fait pas le bonheur des gens contre leur volonté. La preuve ? Il y a quelques semaines j'ai envoyé un nouveau courriel - certes alarmiste - à des membres de ma famille et une poignée d'amis. Je les mettais en garde face à la prochaine dégradation les guettant et les invitais à prendre certaines dispositions ou tout au moins à y penser. AUCUNE RÉPONSE et le sentiment d'être pris pour un vieux con. Ils ont peur de tout perdre. Mais c'est quoi, leur "tout" ? Certitude également que lorsque les choses se compliqueront, ils n'hésiteront pas à "composer le 36 15 code Joël"... Ils risqueront alors d'entendre la douce voix du répondeur s'exprimer en ces termes : "Il n'y a pas de Gabonais au numéro que vous demandez". On n'arrête pas la marche des lemmings vers la noyade collective. Et puis, si Dieu n'avait pas voulu qu'on les tonde il n'aurait pas mis de laine sur le dos des moutons. Notre civilisation est au bord du gouffre et la bobotterie progressiste, les socialopes terroristes pseudo intellectuels et autres suce-babouches continuent à la pousser en avant. Sautez si vous voulez, mais moi je me casse. Amusez-vous bien !

Les sociétés sont à l'image de la nature et n'évoluent pas de façon linéaire. De même que l'équilibre naturel, l'équilibre social n'existe pas. En fait, ces équilibres ne sont qu'une suite de déséquilibres constituant une courbe sinusoïdale. Selon notre positionnement sur cette courbe, nous serons invités à y rester ou à la quitter pour des zones où l'herbe nous semblera plus verte.

Passage de choix sur le je-m'en-branlisme ! Là je me suis revu pour l'avoir vécu à plusieurs reprises et choisi cette option !
En 1984 Maria et moi quittons 13 ans de Pyrénées pour la Guyane. "Vous allez vous faire bouffer par les caïmans" qu'ils disaient ! On a survécu, même très bien vécu en mangeant force caïmans. J'étais fonctionnaire de l'Office National des Forêts. Nous avons créé l'armurerie Au Vieux Broussard qui allait devenir assez célèbre. Suite à diverses "difficultés administratives" j'ai décidé de démissionner de l'ONF. Quitter la sécurité de l'emploi pour l'aventure économique... Adieu logement et véhicule de fonction, sécurité sociale et longues siestes... Mais je m'en foutais complètement. Bonjour gestion des stocks, fax, voyages, URSSAF et autres rackets... Bah ! Sur 270 M² nous réalisions un chiffre d'affaires équivalent à celui de l'ONF sur 93 000 Km²...
Au bout de plus de 20 ans de Guyane, départ pour la fraicheur du Québec. Nous nous y investirons pendant 10 ans, sentimentalement, économiquement, énergiquement pour tout y perdre. Nous ne nous retournerons pas en abandonnant plus d'un million de dollars de domaine, chalets. Là aussi je m'en foutais royalement ! On n'a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard ! L'avenir, c'est devant, à quelques heures d'avion et plein sud ! A 63 ans nous nous retrouvons comme des jeunes mariés, porteurs de six valises et avec 7000 dollars en poche. Positivons ! L'avenir est à nous !

Fin première partie.
Joel Deplanque a dit…
Nous voici maintenant dans un pays d'Amérique du sud très décrié par l'occident. Là nous avons retrouvé une vie simple que nous n'aurions jamais du quitter. Les gens sont humbles, hospitaliers, fiers, chaleureux, bons vivants. On y passe "l'hiver" en short. Nous avons oublié avec une aisance faisant plaisir à voir les taxes, impôts, jungle de règlements liberticides, administrations pléthoriques, chauffage de nuages, congères, pluie verglaçante et autres joyeusetés du même tonneau. Daniel, oui nous avons retrouvé un mode de vie simple. Les consuméristes nord-américains que nous étions en passe de devenir reçoivent chaque jour des leçons d'humanité ! Un très grand merci aux organismes du Québec de nous voir délestés par leurs mensonges de nos soucis bassement matérialistes ! Ils ne sauront sans doute jamais le bonheur qui est le nôtre, engoncés qu'ils sont dans leur déification d'un dollar ne valant plus rien. Cavalez, courrez boulimiques ! Automates livides, vous ne serez jamais que les marionnettes d'un système. Oh que j'avais raison de me foutre totalement de ces terrains, de ces bâtiments et chalets haut de gamme ! Des amis sont venus nous prendre dans ce qui fut notre chez-nous, direction l'aéroport d'Ottawa. Je me souviens d'avoir passé une main par la vitre de leur voiture et pointé fièrement un doigt vers le ciel.

Je rejoins donc Daniel sur sa vision relative aux priorités à conférer en termes de choix des valeurs. Là est le vrai choix de vie. L'homme libre est NOMADE. Si tu ne te sens pas bien quelque part, au lieu de tourner en rond dans ta cuisine en marmonnant des conneries à vingt balles, prends tes cartons et casse-toi ! Si les gueules de tes voisins ne te reviennent pas, billet d'avion et adios cretinos ! La politique de ta patrie ne te va pas, pose un globe terrestre sur ton bureau, fais-le tourner et pose ton index sur le pays de ton choix ! Mais surtout, surtout, arrête de te faire mal et cultiver ton ulcère en mâchouillant ta rancœur, arrête de faire chier ton entourage et fais tes bagages ! Car comme l'écrivait admirablement Jean Richepin :
"Là-bas, c'est le pays de l'étrange et du rêve,
C'est l'horizon perdu par delà les sommets,
C'est le bleu paradis, c'est la lointaine grève
Où votre espoir banal n'abordera jamais."
La Bible elle-même ne dit-elle pas : "Lequel d'entre vous, par ses inquiétudes rajoute une coudée à sa vie ?".

Fin partie 2
Joel Deplanque a dit…
Et puis, il y a le relationnel ! Ah, les petits connards tétanisés sur les centaines de leurs "amis" Facebook... Ah, les écervelées plus ou moins analphabètes, femmes soi-disant libérées et pétasses en devenir, partageant sans retenue les images d'elles-mêmes toujours plus sexy que celles de "l'amie" rivale... Proies qui s'ignorent, s'affichant aux prédateurs... Ceci n'est qu'un tout petit aspect d'une dégénérescence collective. Les rats embourgeoisés développent des comportements suicidaires. Quel relationnel autre que virtuel dans les sociétés "développées" ? Les gens y tirent des gueules de déterrés, ne communiquent pas, n'échangent pas. Plus ils sont matériellement confortables et plus ils s'enlisent dans l'égoïsme. Ici, le matin un marchand de cuñapés passe en criant "Cuñapés"... Tu sortiras dans la rue déjà poussiéreuse, il fait soleil, tu lui en achèteras pour le petit déjeuner, tu discuteras avec lui. Cet après-midi, tu le verras en ville, il te reconnaitra, te saluera en souriant. Quelle facilité à établir un lien social ! Au moment où j'écris ces quelques lignes, le téléphone sonne et nous sommes invités à une "parillada". Certains jours ce sont jusqu'à trois invitations qui tombent. C'est dire si c'est dur. Et en plus, ce n'est pas du Facebook, mais du concret, du solide (avec beaucoup de liquides aussi)... Nous ne verrons pas la finale de l'Euro, occupés que nous serons autour de la plancha et des barbecues. Musica latina, amigos, buenos vinos y cervezas frescas ! Et puis, le foot soupape sociale, ON S'EN FOUT ROYALEMENT !

Daniel, tu me permettras un conseil : travaille le côté retour à la nature. Bosse la permaculture, la pêche, la chasse, le jardinage, les conserves, l'élevage, les techniques de braconnage (je suis ex-garde forestier et maitrise le sujet. LOL). Le salut est à la campagne. Selon moi, hors Europe et pays autoproclamés civilisés. Essaye aussi de t'extraire de ta bulle européenne, car il fait toujours beau quelque part. Tu es latin, merde !

Pour les gamins... On en a deux, sortis depuis longtemps des jupes à maman, autonomes volant de leurs propres ailes. Les gnars des autres ? Ceux des parents démissionnaires, les enfants-rois aux mains pleines de doigts gluants qui touchent à tout, qui braillent à longueur de journée, les caractériels manquant de l'affection "pied-au-cul-thérapique" nous n'en voulons pas chez nous. Je ne pense pas avoir à subir les carences des adultes en termes d'éducation. Qu'ils se démerdent avec leur progéniture ! Le pire reste de très loin les théories moralisatrices et résolument progressistes des-dits parents . Nous faisons chambre et table d'hôtes et ce point est clairement mentionné sur les sites web, quitte à défriser les géniteurs de ces parasites, ce dont NOUS NOUS FOUTONS ROYALEMENT. Oui, je suis un psychorigide et le revendique. C'est d'ailleurs ce qui fait mon charme au Royaume des cons-sciences élastiques et malléables... N'empêche que je suis OK avec toi sur la nécessité qui est est la nôtre de faire des enfants pour résister à l'invasion. Mais tu m'auras compris... Hé hé...

PS : la longueur de ce texte témoignera à elle seule de l'intérêt que j'aurai porté à ces vidéos.
Cordialement,

Fin.
Ouf !
Verbo Lyriko a dit…
Très instructif cette video, parfois drôle aussi...
Par contre, n'avez vous pas peur d'être assimilé à un survivaliste d'êxtreme droite en étant aussi amical avec une personne qui s'affiche ouvertement fasciste et pour la suprematie de la race blanche en Europe ?
Vic Survivaliste a dit…
Daniel ne parle pas de suprématie de la race blanche en Europe. Il parle de l'Europe comme étant le territoire de l'homme blanc. Ce qu'il dit c'est chacun chez soi et ça vaut pour les blancs installé en pays non-blanc.

Mais non, je n'ai pas peur. On m'a accusé d'un tas de trucs à chaque article, chaque vidéo que je produis, et je m'en fous. Moi ce qui m'intéresse ce sont les faits et les vérités.
Joel Deplanque a dit…
Ha ha ha ha... "Extrême droite... fasciste... suprématie..."
En trois petites lignes les grands mots sont lâchés. Ces clichés éculés sont lassants, car répétitifs. De plus ils confinent à l'ineptie type du lobotomisé, car inexacts et ne correspondant nullement à la réalité. Bref, je ne disserterai pas sur le sujet. Cet homme de gauche qu'est Pascal Bruckner l'a largement traité dans son "SANGLOT DE L'HOMME BLANC", en vente dans toutes les bonnes librairies.

L'ami Verbo Lyriko reproche à Vic d'être aussi amical avec une personne qui s'affiche ouvertement fasciste... Ce faisant il ne fait qu'aller dans le sens des propos de Daniel lorsqu'il parle de la violence chez les gens de gauche. CQFD ! Merci à Verbo Lyriko qui confirme ! Avec ce genre de citoyens la liberté est bien gardée...

Je me contenterai de dire que chaque peuple a non seulement le droit, mais aussi et surtout le devoir de protéger les siens, son territoire. L'histoire est pleine de ce genre de situations. D'ailleurs, si Verbo Lyriko peut s'exprimer ainsi c'est grâce à des maquisards et des soldats en uniforme qui se sont sacrifiés pour qu'il puisse "argumenter" de la sorte et qu'un ramassis de boutonneux en baskets aillent faire du footing sur leurs tombes. Je ne développerai pas ma réponse : il est tard et je veux rester calme. Je suis de plus en plus persuadé que certains ne méritent même pas d'être défendus.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Joel Deplanque a dit…
Salut tout le monde,

J'étais en France pendant deux mois en ce début d'année et suis allé à plusieurs reprises à Paris. Franchement tu te crois en Afrique. Donc les 30% annoncés par Daniel, j'y crois d'autant plus que dans certains quartiers ils sont largement dépassés. Évidemment, si on croit les statistiques officielles... Mais la querelle de chiffres et de pourcentages n'étant que l'arbre qui cache la forêt, je ne m'y engagerai pas d'avantage. Je préfère me poser les questions suivantes ci-dessous énumérées dans le désordre :
- Le taux d'étrangers aux modes de vie incompatibles avec les nôtres est-il supportable, insupportable ?
- La quantité de ces étrangers permet-elle une bonne assimilation ?
- Leur fécondité menace-t-elle l'équilibre de la Nation ?
- Les "modérés" féconds d'aujourd'hui jouent-ils la montre ? Seront-ils les radicaux de demain ?
- Leur religion est-elle compatible avec notre mode de vie ?
- Existe-t-il oui ou non des risques de guerre (non pas civile, mais de LIBÉRATION NATIONALE) ?
- Sommes-nous prêts moralement, matériellement à y faire face ?
- Leur prosélytisme est-il supportable et même seulement admissible ?
- Faut-il envisager une politique de remigration ? Comment ?
- L'angélisme est-il de mise face à ce qu'il faut bien considérer comme une invasion ?
Je pense qu'il vaut mieux surévaluer le risque et être prêt plus tôt que de le sous-estimer et se faire niquer en bêlant. Parce que finalement, les virtuoses et autres acrobates des manipulations ds données statistiques...

@ Daniel S. Tu as raison dans l'absolu. Tout le monde n'est pas retraité. Pour autant et quels que soient les chaines entravant un désir de changement, il faut a minima établir un plan de sortie de crise et se préparer dans sa tête.
Je ne faisais que conseiller à Daniel C. de phosphorer sur ce qui a trait à la vie dans la nature, culture, élevage, etc. Je conclurai en disant que même si toutes les villes sont bâties à la campagne (LOL) c'est en milieu urbain que se concentre la misère. Comme disait je crois Pierre Bonte "Le bonheur est dans le pré"... En ce qui me concerne il est sous les cocotiers; super soleil, 31.8 Celsius actuellement et nous sommes en plein hiver.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Joel Deplanque a dit…
Daniel,

C'est un peu cucul, mais je citerai quand-même John Lennon : "Quand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serai grand. J'ai répondu : "Heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie". La vie... Nous n'en avons qu'une, alors autant essayer d'en profiter !
Je suis aussi un nationaliste. Pourtant mon patriotisme est sapé par des politicards, des politiques et des concepts auxquels je n'adhère pas du tout. Par exemple je viens de regarder le défilé du 14 juillet. Dans la tribune présidentielle, une belle brochette de racailles : Hidalgo actuelle mairesse de Paris et ex-copine d'Hollande, Harlem Désir que je ne qualifierai pas ici, Baylet qui vient d'affréter un avion spécial pour assister à la finale de l'Euro, Hollande avec son coiffeur à 10 000 € par mois, etc. Je ne pense pas que nos anciens se soient battus pour ça. Je ne crois pas non plus qu'ils aient sacrifié leurs vies pour le mariage pour toutes (oui, je dis bien pour TOUTES), l'immigration massive, l'Europe passoire et de la finance, etc. Je ne peux adhérer que sous conditions et là, elles ne sont plus réunies. Et puis, beaucoup de mes compatriotes méritent-ils d'être défendus ? Je pense comme Philippe de Villiers que le niveau de décadence est tel qu'il faudra passer par la case souffrances avant de retrouver nos valeurs perdus.

Question climats, je ne partage pas tes choix, car j'ai beaucoup donné en la matière. 13 hivers en montagne pyrénéenne et 10 au Québec. Il y avait plus de neige dans les Pyrénées qu'au Canada... Donc 23 ans en tout passés à chauffer les nuages. Néanmoins j'étais très bien dans les Pyrénées et seule la soif de voyages me les ont faits quitter pour 20 ans de cocotiers guyanais. Nos premières années de Guyane furent paradisiaques et nous ont beaucoup appris.
Confrontés à une dégradation des conditions de vie, nous avons quitté la Guyane pour le Québec. Je dois avouer qu'au début, je me demandais si je ne préférais pas l'hiver à l'été. Le froid y est synonyme d'absence de mouches noires, maringouins, mouches à chevreuil, taons et autres bibittes québécoises. Chaque saison est très marquée et offre ses avantages comme ses inconvénients. Ah le Québec... Il faut reconnaitre que nous avions échoué au Pontiac. Ce comté est une sorte de Babaorum québécois, nullement représentatif de cette province. Là nous avons retrouvé les congères, la poudrerie, les pluies verglaçantes et autres joyeusetés. Nous y avons chauffé les nuages, payé forces taxes. Tout ça pour une vie aseptisée, un bonheur sous blister et une vie sociale artificielle lorsque existante. Saint Thétique, priez pour nous... Nous nous sommes appliqués à nous-mêmes ce que nous recommandons aux étrangers n'aimant pas la France et avons quitté le pays. Adieu Union Soviétique Canadienne !

Joel Deplanque a dit…
Pas question de quitter l'Union Soviétique Canadienne pour replonger dans l'Union Soviétique Européenne. Retour donc au soleil d'Amérique du sud et joyeuses retrouvailles avec un milieu naturel fantastique. En ce pays très décrié en occident agenouillé devant la bienpensance et le consumérisme, j'ai retrouvé mes marques, la VRAIE LIBERTÉ, la joie de vivre. Bref, j'y ai trouvé sans le chercher tout ce que j'avais cherché au Canada sans le trouver.

La température descend rarement en-dessous de 25, ce qui permet de ne pas vivre engoncé dans ses vêtements. Retraité, je ne transpire pas des masses, ce qui n'empêche pas de se rafraichir sous la douche. Je ne regarde plus mon pognon se faire la malle par le tuyau de la cheminée, ne fais plus de bois de chauffage avec ma chapka. Elle s'emmerde ferme au fond d'un placard. En Amérique du sud c'est comme ailleurs : le cocotier est le meilleur bois de chauffage... Ici le vent du nord est chaud et reste ma marque préférée de ventilateur. Ici les gens parlent et font la fête. Toutes les occasions sont bonnes. Ça change du Québec et sa sinistrose ! Ouf ! Pas de plages étalages de barbaque occupée à bronzer stupide. Ouf ! Pas de mosquées, pas de babouches. RE OUF !

Je te cite : "la rigueur de l'hiver, c'est ce qui nous à rendu fort et surtout plus fort que les autres". Ah bon ? Il me semble pourtant que ces temps-ci, des gens venus du chaud auraient un peu tendance à vous (nous) niquer un peu, non ? Il est possible que je me trompe disait le hérisson myope faisant l'amour à une brosse à cheveux...

Chacun ses gouts et c'est très bien ainsi.
Joel Deplanque a dit…
Pas question de quitter l'Union Soviétique Canadienne pour replonger dans l'Union Soviétique Européenne. Retour donc au soleil d'Amérique du sud et joyeuses retrouvailles avec un milieu naturel fantastique. En ce pays très décrié en occident agenouillé devant la bienpensance et le consumérisme, j'ai retrouvé mes marques, la VRAIE LIBERTÉ, la joie de vivre. Bref, j'y ai trouvé sans le chercher tout ce que j'avais cherché au Canada sans le trouver.

La température descend rarement en-dessous de 25, ce qui permet de ne pas vivre engoncé dans ses vêtements. Retraité, je ne transpire pas des masses, ce qui n'empêche pas de se rafraichir sous la douche. Je ne regarde plus mon pognon se faire la malle par le tuyau de la cheminée, ne fais plus de bois de chauffage avec ma chapka. Elle s'emmerde ferme au fond d'un placard. En Amérique du sud c'est comme ailleurs : le cocotier est le meilleur bois de chauffage... Ici le vent du nord est chaud et reste ma marque préférée de ventilateur. Ici les gens parlent et font la fête. Toutes les occasions sont bonnes. Ça change du Québec et sa sinistrose ! Ouf ! Pas de plages étalages de barbaque occupée à bronzer stupide. Ouf ! Pas de mosquées, pas de babouches. RE OUF !

Je te cite : "la rigueur de l'hiver, c'est ce qui nous à rendu fort et surtout plus fort que les autres". Ah bon ? Il me semble pourtant que ces temps-ci, des gens venus du chaud auraient un peu tendance à vous (nous) niquer un peu, non ? Il est possible que je me trompe disait le hérisson myope faisant l'amour à une brosse à cheveux...

Chacun ses gouts et c'est très bien ainsi.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Joel Deplanque a dit…
Daniel,

Ce que j'ai qualifié de cucul (au sens de bon enfant) c'était le concept de John Lennon. En aucun cas il ne s'agissait de tes propos. Je pensais pourtant m'exprimer en un français à peu près correct, intelligible et accessible.

Pour le reste, chacun choisit la vie qu'il veut, là où il veut et c'est très bien ainsi. Je ne donne de leçon à personne en la matière, me limitant à faire état de ma petite expérience personnelle. Il est évident que si toute la France défigurée venait à débarquer ici, je partirais rapidement.

L'actuel gouvernement est incapable d'assurer la sécurité des citoyens. C'est une évidence. Les islamistes ne nous niquent pas ? C'était un bouddhiste qui conduisait le camion à Nice, un moine trappiste qui a égorgé ce couple de policiers ? Tous ces terroristes sont islamistes radicaux. Le premier ministre à court d'arguments vient de découvrir une nouvelle maladie apparemment contagieuse : la radicalisation foudroyante... Le président a lâché sur le ton du regret que "le caractère terroriste ne pouvait être niée". Donc les politiques qui ont été mis démocratiquement en place nous niquent de la même façon que les islamistes qu'ils laissent entrer et prospérer.

Le patriotisme, la sécurité, la nation, le bonheur, le froid, le soleil, la chaleur, les alizés ou le blizzard, etc... Autant de notions que l'on aime ou déteste, que l'on recherche, que l'on cherche à marier, combiner ou même opposer. Cela me rappelle une discussion de Nelson avec Jean Bart. L'amiral venait de déclarer à Jean Bart que "Vous les Français, vous battez pour l'argent alors que nous Anglais, nous battons pour l'honneur". Ce à quoi Jean Bart rétorqua tout simplement "Amiral, chacun se bat pour ce qui lui manque.".

Vive la France (non défigurée) !


Verbo Lyriko a dit…
Bonjour tout le monde, Vic et Joel .
Je pense qu'il serait temps de briser la glace et d'être franc.
@ Vic vous semblez dire que les gens ayant une ''race'' non européenne devront quitter l'Europe de grés ou de force ?
Ou bien j'ai mal compris?
En tout cas Daniel semble le dire et j'aimerai bien qu'il s'exprime clairement.

J'aurai envie de vous titiller en vous demandant dans ce cas quand est ce que VOUS rentrez dans notre chère France pour laisser les indiens d'Amérique vivre tranquille... ;-))
Avec tout le respect que je vous dois bien sur.

@Joel
Je connais bien le millieu neonazi ici en France et le projet de certain d'entre eux les plus connu comme celui de partir en Russie...
J'ai été menacé de mort par certains d'entre eux pour avoir dénoncé les crimes d'Hitler.
Je suis désolé mais mon amour extraordinaire pour la culture européenne n'inclut pas le régime hitlerien que je trouve satanique et la pire chose qui soit arrivé en europe.

Je vous respecte grandement vous Joel qui avait pas mal de bouteille et de bons sens mais réalisez vous qu'on ne peut pas faire de pacte avec n'importe qui ?
Il y a d'autres exemple qui relèvent le niveau comme notre chère Jehanne D'Arc mais je vous en supplie on n'a pas besoin de neonazes pour nous sauver, juste rétablir la loi et l'ordre.

Si je me suis trompé quelque part veuillez me reprendre.

Bien cordialement
Vic Survivaliste a dit…
Verbo Lyriko Ceux qui ne sont pas compatibles avec la culture européenne doivent décamper, c'est ce que je ferais si je me trouvais dans une société incompatible avec mes valeurs et à laquelle je ne veux pas m'adapter et me fondre. C'est une question de bon sens.

Les sociétés multiculturelles sont des nids à conflits et à affrontements. Chacun chez soi.

Quant à nous, je dois t'apprendre que nous (i.e. les représentants du Roi de France) avions demandé et obtenue la permission de nous établir et que Frontenac ainsi que les gouverneurs successifs avaient été nommés Pères des Nations, c'est à dire protecteur, pourvoyeur, arbitre, le rôle du père chez ces nations étant tenu par l'oncle.

Conséquemment, nous sommes ici chez nous. Ce sont les anglais qui ont enfermés les Nations dans des réserves, nous vivions en bonne entente avec eux.

Ça, c'est pour régler une de tes ignorances.

La seconde, c'est que ce sont les européens qui ont construit leurs pays respectifs. Ce sont les français qui ont construit Paris, les cathédrales, les palais, les forts, les bâtiments publics et privés, avec le génie français et l'esthétique française.

Ceux qui sont exogènes à ce peuple n'ont aucun droit à l'héritage de ce peuple. Qui plus est, le plus souvent, ils vivent de rapines et d'assistance publique, payée par les impôts des français de souche qui travaillent.

Des parasites exogènes qui ne partagent ni le génie, ni le sang, ni l'héritage et ni la culture d'un pays, n'ont pas de droit au sol. Ce serait indécent de leur accorder.
Joel Deplanque a dit…
Verbo Lyrico...
Difficile de laisser passer ça ! Je vais donc vous reprendre...
Où avez-vous pu discerner dans mes propos la moindre allégeance ou admiration envers Hitler ? Pour votre bonne information 19 membres de ma famille furent massacrés à Oradour-sur-Glane.
Quelles sont vos sources (en-dehors du Journal de Mickey et des journaux TV) ? Tout de suite les grands mots...
Vous êtes un partisan du "plus de victimes que les miens, tu meurs", voulez faire de la politique avec des cadavres ? Je crains que vous n'ayez l'indignation sélective. Avez-vous dénoncé les crimes de Staline, de Mao, nettement plus nombreux ? Pas un mot ne serait-ce que pour citer les crimes de guerre perpétrés à la fin de la guerre par les alliés sur les populations civiles Allemandes... Plus proche de nous, les crimes commis par le gang Bush, Chirac, Sarkozy, BHL, Fabius & Cie. Le bilan de ces braves gens très représentatifs de l'humanisme ? A l'époque pas si lointaine dite de la politique dite du "pétrole contre nourriture" institué lors du blocus économique de l'Irak, plus de 500 000 enfants sont morts de malnutrition. Le seul parti politique français à tenter de limiter la casse chez ces enfants arabes fut ce parti raciste, néo-nazi selon vous en l’occurrence le Front National via son association "SOS Enfants d'Irak". C'est aussi ce même parti d'immondes factieux qui milite en faveur de la reconnaissance et l'indemnisation des patriotes arabes harkis, lâchement abandonnés par les partis autoproclamés républicains... Bizarre pour un parti raciste, islamophobe et tout le cinéma...
Actuellement, c'est au Congo que l'on étripe joyeusement. On parle de 6 millions de victimes, une paille... Il y a aussi les chrétiens du Moyen-Orient. Des détails ?
Chaque pays a ses héros, ses traitres, ses heures sombres et ses périodes de gloire. La plupart des Français étaient Pétainistes et se retrouvèrent résistants à la libération, ce qui démontre d'une certaine "faculté d'adaptation"... Je ne peux que le constater sans luger, ayant au moins la franchise de dire ne pas savoir quelle aurait été mon attitude si confronté à la situation qui fut la leur.
En ce qui me concerne, je vote FN depuis que je suis en âge de m'exprimer et l'ai toujours revendiqué. Je constate que ce parti a toujours été le plus clairvoyant. Mais vous préférez sans doute confier votre sort à ces corrompus, incompétents, traitres à la Nation composant le gros du Personnel politique actuel ? C'est votre choix. En ce qui me concerne je suis partisan d'en traduire plusieurs en Haute Cour de Justice.
Pour les remarques adressées à Vic et Daniel, je me sens concerné et ne pense pas que votre "humanisme" vous mandate pour offrir la France à tout individu y entrant. Je n'ai rien contre les étrangers sous réserve qu'ils respectent le pays d'accueil. Je vis en Amérique du sud, respecte les gens et les coutumes locales. Le jour où ça ne me va plus, JE ME CASSE. Si j'ai quitté une France de plus en plus défigurée ? La réponse est dans la question... Je l'ai quittée en 1984. La dernière fois que j'y ai remis les pieds, ce fut en février de cette année et fus bien content d'en partir. J'aime trop mon pays pour ne pas être profondément triste en le voyant dans quel état ces partis de racailles l'ont mis. Pas besoin de casser la baraque pour changer la tapisserie, il suffit d'appliquer les lois, mais ces guignols en sont incapables.

Espérant avoir commencé à briser la glace...
Joel Deplanque a dit…
OK à 100% avec Vic. J'adhère sans réserves.
La culture de l'excuse me gonfle au plus haut point. La morale à deux balles et les distributeurs de bons points aussi.
Verbo Lyriko a dit…
@Vic, Il est vrai que ce sont les anglais qui ont largement pratiqué l'esclavage et la déportation.
au contraire des français qui se sont toujours efforcé de vivre en bonne entente.
Vous semblez oublier que les cathédrales sont construite pour les croyants et pas seulement pour l'esthétique, un chrétiens d'origine maghrébine a autant le droit que les autres à entrer et communier avec les autres, car Dieu ne fait pas de distinction entre les races on m'a bien dit.

Il suffirait de couper la manne des aides accordé aux étrangers, contrôler les frontières, punir sévèrement les criminels, s'attaquer à la corruption et diminuer les taxes pour qu'enfin on puisse respirer.

Mais si vous vous contentez de laisser les choses tels quel en faisant seulement la préference aux Fdesouche cela n'ira pas du tout.

Il est clair que les criminels et ceux qui ne respectent pas ce pays doivent partir...

C'est mon point de vue sur tout cela.

@Joel
Je ne vous ai pas accusé vous mais Daniel, il semble tout glorifier de l'Europe même le pire comme récemment sur sa chaîne you tube le sadisme...
Et bien sûr le national socialisme.
Saviez vous que dans la doctrine des neonazes il y a une ''bible de l'homme blanc'' qui est antichrétienne car d'aprés eux le Christ était juif (pour eux juif c'est le mal absolu) et aurai affaibli l'empire romain qu'ils jugent comme le summum de la civilisation occidentale.
Pour eux il n'y a pas de transcendance mais seulement l'intelligence et le matériel compte.
Ils ont bien sûr le droit de penser cela mais les gens doivent savoir dans quoi ils s'engagent car à mon avis ils tentent d'infiltrer les identitaires.

Peut être Daniel pourra confirmer ou infirmer mes propos....

Je vous avoue que moi aussi j'ai voté pour Marine aux dernières élections car son parti est le plus éclairé sur les dangers qui coulent notre pays même si l'idéal pour moi serai une démocratie à la Suisse ou comme en rêve Étienne Chouard.

Mais d'abord il faut quelqun pour rétablir l'ORDRE.
Verbo Lyriko a dit…
@Joel
Vous avez vécu dans votre famille la tragédie d'Oradour sur Glane alors sachez que les neonazes soutenu par Daniel nient ce massacre en se reposant sur les travaux de Vincent Renouard.

Peut être Daniel peut il confirmer ou pas si il soutient Vincent Renouard.
Vic Survivaliste a dit…
Verbo Lyrico, je crois que tu as délibérément choisi de ne pas comprendre mon propos et d'en détourner volontairement le sens. C'est pas très honnête.
Vic Survivaliste a dit…
Et alors, la question n'est pas de savoir qui soutient quoi, la question, la vraie, la seule, c'est de savoir si c'est vrai ou pas, si la version officielle d'Oradour est vraie ou au contraire si les recherches de Reynouard établissent la vérité.

À ce jour, je n'ai jamais pris Reynouard en défaut. C'est pas faute d'avoir essayé. Toi en revanche, je crois bien, à la lumière de toutes tes affirmations, tu es un croyant conformiste et limite, tu cherches à te faire bien voir en sortant, avec si peu de rapport avec les sujets discutés, l'orthodoxie officielle.

Tu es dans l'accusation, dans l'inversion et dans la malhonnêteté et cela t'exclue de mes pages.
Joel Deplanque a dit…
Verbo...

Les néonazes comme vous les appelez sont très marginaux en quantité et également au plan idéologique. De tout temps il existe des individus s'isolant dans des ghettos intellectuels. Ils présentent toutes les caractéristiques des sectes, se situent dans le déni des réalités du monde extérieur dont ils se protègent par ailleurs, se sentent bien dans leurs délires qu'ils se partagent entre eux. La liberté de pensée et d'association étant relativement libres - tant qu'ils ne portent pas atteinte à autrui - que faire d'autre que les laisser sur leur nuage ? Après tout, si certains sont assez cons pour dire que la terre est plate... La culture générale, les écoles sont aussi là pour donner la bonne information, assurer la pérennité du bon sens et contrer les dires de ce genre d'abrutis.

Je ne pense pas qu'ils aient un pouvoir d'infiltration très élevé. De toute façon, porter des idées est une chose, les expliquer et les faire partager une autre...

Si un sarrasin rentre dans une église sans vouloir comme aujourd'hui en Normandie égorger le prêtre, qui lui en interdira l'accès ?
Que l'on soit croyant ou pas, catholique ou non, les églises et cathédrales sont notre patrimoine. Je ne suis pas catholique, mais ça ne m'a pas empêché d'admirer en janvier dernier la cathédrale d'Orléans. Je salue la prouesse architecturale tout en niant l'aspect "édifié à la gloire de Dieu". Ces monuments sont en fait érigés à la gloire de l'homme, Dieu créateur de toute chose n'ayant nul besoin de ces constructions pour démontrer de sa gloire. Bref...

La Bible de l'homme blanc ? Cette notion est complètement débile, malgré la malédiction de Quam.

Je suis né en 1950 soit après les événements d'Oradour.

Les patriotes n'ont absolument rien à voir avec les groupuscules d'extrême droite. D'ailleurs, ces derniers nous combattent.

Printfriendly

Articles les plus consultés