Protocole survivaliste pour une élection critique

Protocole survivaliste pour une élection critique





Au moment de publier, les bureaux de vote sont déjà ouverts depuis plusieurs heures pour les Français.

Cette élection est critique à plus d'un titre. 

C'est la première fois que « l'extrême-droite » a une réelle chance d'emporter la Présidentielle. Aparté: une « extrême-droite » qui disons-le franchement, est plutôt de centre-gauche pour nous, nord-américains, même pour nous Québécois.

C'est une élection qui déterminera si la France pourra survivre ou si elle sombrera dans les Abîmes de l'Oubli. Oh la République pourra survivre mais pas nécessairement les Français comme peuple.

C'est aussi une élection qui pourrait amorcer une rupture avec l'U.E. ou au contraire son renforcement.

Enfin, c'est peut-être aussi une élection qui pourrait déclenchera des désordres, qui seront mâtés ou qui au contraire s'étendront par mot d'ordre tribal.

Dans tous les cas, cette élection provoquera des bouleversements structurels. Si le Marine Le Pen du Front National l'emporte, même si elle ne fait que se qualifier pour le 2e tour, il faut envisager de graves perturbations dans la société civile qui prendront la forme, minimalement, d'émeutes, de manifestations violentes, d'agressions ethniques et politiques. Si malgré une qualification de MLP au 2e tour les choses restent calmes, alors vous saurez que tous ceux qui s'agitent sont coordonnées par des Forces qui ne veulent pas de changement de régime.

Je ne veux pas conjecturer autour de toutes les possibilités, il suffit de savoir qu'elles sont toutes possibles mais pas toutes également probables.

Quoiqu'il en soit, en survivaliste avisé, il faut prendre des mesures relatives à cet événement électoral et à ses suites possibles.

Les protocoles et les déclencheurs


C'est le moment de réviser et de mettre à jour ses protocoles et leurs déclencheurs.

Un protocole est une sorte d'algorythme comportemental qui détermine d'avance le cours de vos actions, soit par une mesure ou une action unique, soit par une séquence d'actions et de mesures.

Le déclencheur, c'est un événement, une suite d'événements, un délai ou tout autre indicateur qui, une fois qu'il se manifeste, vous fera déployer un protocole particulier.

L'idée derrière les protocoles et leurs déclencheurs, c'est de ne pas avoir à décider des choses à faire ou des gestes à poser le moment venu: il suffira de constater les conditions (fixées par votre déclencheur) pour entreprendre les démarches requises par le contact de l'existence des conditions (le protocole)

Le déclencheur et le protocole, c'est vous qui les planifiez et les décidez.

Deux exemples de situations nécessitant des protocoles


1) Si vous avez des enfants, qu'avez-vous prévu si:
  • vous ne pouvez pas revenir à la maison à la fin de la journée de travail (émeutes, quartiers bouclés, routes bloquées, etc., ou
  • l'école renvoyait les élèves à la maison prématurément, ou
  • l'école est au cœur d'une zone d'agitation, ou
  • vous êtes séparés et sans moyens de communiquer
Il faut prévoir toutes les possibilités et si vos enfants ont atteint l'âge de raison, leur enseigner vos protocoles. Savoir quoi faire quand notre réalité est perturbée est infiniment moins paniquant que ne pas savoir.

2) Si vous vous trouvez dans une zone de troubles ou d'agitation, quels seront vos déclencheurs pour:
  • décider de ne plus aller travailler à cause des risques, ou
  • vous enfermer dans votre logis (bug in), ou
  • évacuer vers une zone plus sécuritaire si votre environnement le permet, ou
  • black-outer votre logis (ne donner aucun signe de vie visible de l'extérieur), ou
  • regrouper des proches et des voisins dans votre logis pour assurer une meilleur défense.
Il n'existe pas de solution universelle genre: « quoiqu'il arrive on évacue ». Chaque situation doit être évaluée pour ce qu'elle est et ce qu'elle peut probablement devenir, en ayant en tête que le plus grave est moins probable que le moins grave. Il faut planifier une réponse adaptée à chaque circonstance et non agir aveuglément, d'où les protocoles.

Deux exemples de situations activant vos déclencheurs


1) Vous déclencherez le protocole de récupération d'urgence des enfants si:
  • il existe des quartiers complètement bouclés, d'où on n'entre ni ne sort, et
  • au moins un de ces quartiers est situé à moins de x km. d'un de vos axes de déplacement, ou
  • les zones d'agitations s'étendent en direction de votre axe de déplacement maison-boulot.
Ou
  • Un de vos axes de déplacement entre la maison et le boulot se trouve pris en sandwich à moins de x km de deux zones perturbées ou agités
Si dans vos scénarios vous rencontrez ces conditions, vous cessez d'évaluer et vous agissez en fonction du protocole approprié.

2) Vous déclencherez le protocole de bug in si:
  • l'agitation ou la zone d'insécurité se trouve à moins de x km ou x m. de chez vous, ou
  • vous percevez de l'excitation, dans votre quartier, chez les catégories de population qui font l'agitation ou les troubles dans les autres quartiers, ou
  • vous risquez l'agression dans la rue à cause du climat d'agitation

Observation, information, décision, exécution


Tous vos protocoles doivent être assortis de déclencheurs. Pour être en mesure d'agir correctement, vous devez avoir une connaissance éclairée des situations et cette connaissance sera le résultat de vos observations et de l'information que vous aurez obtenue. Toutefois, l'absence d'information peut être en soi en déclencheur.

En périodes de troubles anticipés, être bien informé est critique.

  • Des réseaux sociaux comme Twitter ou à la rigueur Facebook (si on n'est pas abonné qu'à des pages de tit-minous) sont des outils intéressants, pas fiables mais certainement intéressants pour glaner des renseignements qui nous aideront à évaluer les situations.
  • Les communiqués officiels ne sont pas toujours des informations fiables: ils servent plus souvent qu'autrement à gérer l'Opinion et non à protéger la population, spécialement en période électorale et en période de crise. Idem pour les médias de masse qui sont au service du régime (ou qui servent à agiter contre le régime quand ce n'est pas le « bon » régime, selon les cas) en cas de crise.
  • La rumeur publique n'est pas fiable; elle est utile pour mesurer le niveau d'anxiété des gens mais certainement pas pour obtenir des informations valides. Ceci étant dit, le niveau d'anxiété est déjà une information en soi.
  • Les contacts privilégiés servent énormément à obtenir l'heure juste mais il faut savoir évaluer correctement la nature des informations qu'ils nous communiquent. Le patrouilleur de rue de la police pourra certainement témoigner de la variation dans le taux et la nature des incidents de son secteur, peut-être même pourra-t-il vous renseigner sur l'état moral de son unité mais il ne pourra jamais vous parler que de l'arbre et non de la forêt.
  • La disparition (fuite) de notables, de magistrats, de chefs d'entreprises avec de bons contacts politiques, de députés, de hauts fonctionnaires, est certainement un indice que ça ne va pas du tout mais l'absence de nouvelles de ces gens n'est pas nécessairement l'absence de ces gens... Ne pas confondre. 

Quoiqu'il en soit, une fois que les informations sont reçues, corroborées de préférence par des sources indépendantes, elles doivent être mises en relations avec vos déclencheurs. Si ces informations activent vos déclencheurs, vous en êtes alors à l'étape de la décision d'activer le protocole approprié et de l'exécuter.

La fuite


Ce que j'appelle la fuite, d'autres appellent cela évacuation. Je distingue la fuite de l'évacuation puisque ce dernier mot est trop souvent connoté comme solution universelle à toute inquiétude ou toute situation.

Bien que je préconise la capacité de se maintenir sur place, il existe des situations où la fuite est nécessaire. Quand des hordes de sauvages à demi-civilisés parcourent les rues, on n'attend pas qu'ils enfoncent notre porte.

Si un ou plusieurs de vos protocoles consistent en une évacuation, vous devez préparer par avance:

  • une destination sécuritaire où vous pourrez séjourner longtemps
  • plusieurs itinéraires n'utilisant pas des autoroutes enclavées 
  • des étapes sécuritaires où vous pourriez trouver des alliés le long de votre itinéraire, même si ça constitue des détours, à condition de les avoir évidemment prévenus d'avance qu'ils sont sur votre chemin
  • un kit de voyage (couvertures, eau, nourriture, cuisson, armes et munitions) avec des cartes détaillées ou des itinéraires sur du bon vieux papier 
  • des réserves de carburant pour un trajet au moins deux fois plus long que prévu

Attendre et voir venir


Tout le monde s'entend pour dire que cette élection est à nulle autre pareille, voire qu'elle est un point charnière dans l'avenir de la France. C'est encore plus important que ça. Vous comprendrez que dans le contexte les forces déclarées et occultes mettront le paquet pour l'emporter. Les médias sont ligués, les analystes sont ligués, les institutions aussi.

S'il faut agiter le peuple avant de s'en servir, comme le disait Talleyrand, alors il sera agité. S'il faut le calmer entre les deux tours, il sera calmé. Il est cependant probable qu'il y aura agitation pour peu que MLP soit élue.

Et c'est en prévision de cela, notamment, qu'il faut toujours avoir des protocoles à jour, des déclencheurs bien étudiées et la résolution de se faire confiance dans les constats que nous faisons et les décisions que nous prenons.

Bonne chance aux Français, vous ne couperez pas aux temps durs mais vous avez une chance de sauver votre beau pays qui est aussi un peu le mien car il a fleuri chez moi.



Merci à:
FG
J.
Dan Sullivan
Ainsi qu'aux autres tipeurs et donateurs.


Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Brad Würscht a dit…
Bien le bonjour,

Merci bien ( <<...Bonne chance aux Français,... >>. On garde espoir (d'autant, comme vous le dites bien << ... il a fleuri chez moi. >> ;) )

Cordialement, B.
Marc Desmeuzes a dit…
Je viens seulement de regarder la vidéo et lire le texte.
Je suis bien d'accord avec toi Vic, c'est aussi pour cela que je ne me suis pas précipité.

Je l'ai déjà dit : on va de toute façon vers un CHAOS en France et dans la plupart des nations. Plus tard en France ce sera carrément une guerre civile et plus tard encore mais pas si loin, une guerre mondiale.
La judéo-maçonnerie joue sur le CHAOS, pas seulement en France, mais un peu partout dans le monde, pour essayer d'imposer, une fois qu'une grande partie de la population mondiale aura disparue et que les survivants seront complètement exténués, d'imposer dis-je, un gouvernement MONDIAL à poigne avec tout ce qui va avec...

Une anecdote. Un des grands soutiens de Macron c'est, c'est ... Jacques Attali qui veut la disparition des nations et un village-monde .... Plus d'autres choses d'ordre religieux qu'il serait trop long et complexe à décrire et qui n'ont peut-être pas leur place ici. L'avantage avec Attali c'est qu'à son âge il peut se permettre de dire ce qu'il veut ET cela démontre aussi et surtout qu'il pense que les mondialistes ont déjà gagné et qu'il n'y a plus de précaution de langage à avoir.

Mais pour un catholique comme moi, ayant bien étudié les choses, il y aura un renouveau que les catholiques de toujours appellent le Règne du Sacré-Coeur, un véritable miracle quand humainement tout semblera perdu, et qu'il restera un tout petit nombre de chrétiens qui auront TENU et seront PURIFIES. Cela partira de la France et de la France aux autres nations du monde.
Quelqu'un comme Pierre Hillard sait très bien de quoi je parle et en parle d'ailleurs très bien.
J'en parle aussi sur ma page facebook.

N'ayez pas peur, mais prenez le plus de précautions possibles : nous sommes sur un site survivaliste ne l'oublions pas lol ! Vic a déjà depuis des années expliqué les précautions à prendre et même si toutes les catastrophes que nous envisageons fortement n'arrivent pas, eh bien ça sera tant mieux !!! ça c'est fondamental, car autour de moi dans mon quartier quelqu'un était super content (alors qu'il avait voté Fillon...) car la bourse lundi faisait un bon de plus de 4% ... Comme si les marchés étaient prédictifs de quelque chose. Ils avaient peur d'un second tour Marine-Mélenchon et voilà le tout beau, tout jeune fringant Macron qui déboule en tête, hyper-mondialiste, le plus de TOUS les candidats !!! Vous pensez si les marchés étaient contents ! lol

Ne nous occupons pas des autres qui sont des éternels bisounours, préparons-nous vraiment sérieusement si ce n'est déjà fait. Et si ce n'est pas encore fait, eh bien faut s'y mettre, rien n'est perdu. Pas de désespoir : de la lucidité, mais le désespoir ne mène à rien même si c'est très humain.

Hauts les Coeurs !!!

Marc.

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Niveaux d'alerte