Articles

Affichage des articles associés au libellé Bug In

Un nouveau survivaliste, ça évacue...

Image
Un nouveau survivaliste, ça évacue...


Sempiternelle question. Sempiternelle solution « évidente », sempiternelle erreur de débutant.
Mon propos n'est pas de me moquer des débutants et des fausses bonnes idées qu'ils trouvent un peu partout sur la Toile et qu'ils adoptent, faute de savoir mieux.
Cependant il est patent qu'il existe des milliers de gens qui publient des vidéos ayant pour thème "voici mon sac d'évacuation" dont la plupart de leurs auteurs se sont « inspirés » de vidéos de sacs d'évacuation produites par d'autres et ont décidé de faire la leur en introduisant une infime variation par rapport à ce qu'ils ont vu.
D'autres chiffres pour démontrer que Tonton Vic ne charrie pas? Voici des résultats de recherche en anglais sur l'évacuation par rapport à l'occupation. Et dites vous bien que les anglos ne souffrent pas du tout de la même maladie de l'évacuation que les francos et pourtant, observez le différentiel de résu…

Catégories de préparation survivaliste

Image
Catégories de préparation survivaliste L'une des grandes erreurs de préparation que je peux constater régulièrement auprès de ceux qui me posent des questions et des clients qui me consultent, c'est la faiblesse de la vision d'ensemble. À cela se joint aussi une mauvaise compréhension des macro-mécanismes qui affectent nos conditions de vie et la société en général.
C'est ainsi que parfois les gens se préparent mal en fonction de leurs objectifs.
On parle souvent de niveau de préparation et bien que ça puisse décrire une réalité de progression pour ceux qui veulent se rendre tout en haut de l'échelle, cela traduit mal la réalité tout court des gens qui se préparent: certains ne croient pas aux perturbation majeures, globales et permanentes, certains au contraire ne croient qu'à cela et rien d'autre, comme une sorte de "tout ou rien".
C'est pour ça qu'on doit parler de catégories, car il n'y a pas de hiérarchie en cette matière, juste …

Survivalisme en zone de conflit

Image
La guerre en Ukraine ravive la crainte d'un affrontement entre l'OTAN et la Russie.
Cet affrontement qui déploierait probablement la plus grande puissance de feu jamais vue par l'être humain, mettrait à feu et à sang la planète entière car il est quasi certain qu'on utilisera l'arme Atomique.
Qui plus est, cette perspective ramène à notre mémoire prophéties de Jugement Dernier, d'Apocalypse ou d'Affrontement Final, qu'elles soient d'origines chrétiennes, musulmanes ou même juives. La majorité des commentateurs sur le sujet sont en plus persuadés que c'est pour notre époque.
Pour le moment, l'OTAN (les USA) semblent faire monter le ton et la tension alors que de son côté la Russie semble vouloir calmer le jeu.

Des accusations mensongères liées à la présence de troupes russes sont proférées par la Junte de Kiev et reprises par quelques généraux US alors que les services de renseignements allemands et français affirment quant à eux le contraire, à…

Survivaliste ou réfugié comme les autres

Image
150 km de route à faire dans le cadre de mon travail.
Je m'emmerdais. Alors j'ai fait comme je fais toujours dans ces conditions, j'ai réfléchi.
Le paysage dans lequel je me trouvais m'a fait me poser encore une fois la même question? Si des gens évacuaient leur lieu d'habitation, où iraient-ils s'ils n'ont pas de destination préparée comme un BOL ou une BAD?

À moins de 50 km de Montréal, la survie est impraticable à court et moyen terme: trop de gens, trop de banlieues, trop peu de ressources et si on trouve des champs, ceux-ci ne rendent que deux ou trois semaines par année, sauf la production maraichère qui rend plus longtemps et plus tôt mais qui n'est pas très calorique et incapable de soutenir une population.
Il y a les petits fruits qui commencent en juin et dont les périodes de cueillette se succèdent jusqu'à août mais encore là, rien pour écrire à sa mère. On passe rapidement à travers une talle de bleuets, spécialement si c'est moi qu…

La liste de Gigi La-mort-aux-os

Image
Un ami à moi a décidé de se lancer en survivalisme. Oh, rien de très excessif, un petit kit de deux semaines.

Afin de préserver son anonymat, je l'ai renommé "Gigi La-mort-aux-os".
Il vit en appartement à Montréal (sur le Plateau ma chère!), seul. Il a un boulot qui peut rapporter beaucoup mais sans sécurité ni constance dans les revenus.
Bref, il veut développer une autonomie de deux semaines et il a pensé à demander à son vieil ami Vic ce qu'il pensait de son kit anticipé.
Vous le savez, je ne suis pas très liste. Pas que je ne fais jamais de liste, j'en fais plein mais j'en fais pour moi, sachant que ma liste convient aux besoins de ma famille et à notre anticipation des risques et qu'elle serait un mauvais guide pour une autre famille qui n'a pas la même vision des choses ni la même situation que nous. Ces listes changent au fil du temps, selon les besoins anticipés du moment.
Puisque je connais bien la situation de mon ami et qu'il m'a …