Articles

Affichage des articles associés au libellé Bushcraft

Pour en finir avec le « survivalisme » nomade

Image
Pour en finir avec le « survivalisme » nomade


Dans le billet intitulé « Pour en finir avec le "survivalisme" primitiviste », nous nous étions penchés sur l'irréalisme pratique du mode de vie anticipé des « survivalistes primitivistes », c'est à dire ceux qui veulent revenir à un mode de vie primitif en cas de coup dur, qui suppose un mode de vie type Âge de Pierre. Il visait aussi les évacuateurs précoces qui s'imaginent que la forêt sera le refuge parfait et idéal pour toute situation d'urgence qu'ils pourraient rencontrer.
Nous avions établi qu'une humanité vivant en nomade et possédant un niveau technologique assez peu développé ne peut soutenir une grande population tout en requérant de très vastes territoires pour assurer la subsistance de nos néo-primitifs. Qui plus est, historiquement parlant, ces nomades sont loin des préoccupations écologiques et au contraire extraient de leur environnement tout ce qu'ils peuvent jusqu'à épuisement d…

Pour en finir avec le « survivalisme » primitiviste

Image
Pour en finir avec le « survivalisme » primitif 


Cela peut sembler une stérile querelle intellectuelle de « spécialistes » ou d'écoles de pensée mais l'inclusion ou non de la pratique du bushcraft et de la survie dans le survivalisme peut avoir des conséquences profondes sur les choix de préparation des nouveaux survivalistes.
Pour les gens qui s'éveillent à la nécessité de se préparer, deux grandes orientation s'offrent actuellement à eux. Il y a préparation traditionnelle ou sédentaire, qui consiste essentiellement à « bugger in » c'est-à-dire à ne pas quitter sa résidence (ou sa BAD) ou encore d'aller se réfugier dans un lieu de séjour préparé et aménagé à cet effet. Il existe aussi un autre courant, celui qui prône l'évacuation systématique en cas de perturbation notable et le refuge en forêt.
J'entends démontrer que le survivalisme d'évacuation en forêt ou que le « survivalisme » primitiviste sont des garanties d'échec.
Faisons quelques ca…