Articles

Affichage des articles associés au libellé Média

Bilan de 2016

Image
Bilan de 2016


Au menu:

Zika: un pétard mouillé Entente avec l'Iran sur le nucléaire: qui l'eut cru? Occupation d'un parc en Oregon par des patriotes: mauvaise cause, mauvais dénouement Attaques dans la base arrière du terrorisme islamique en Europe: la Belgique frappée Panama papers, un autre pétard mouillé, visa le noir, tua le blanc Attentat islamique dans une boite de nuit gay. La faute aux armes... Brexit: le peuple parle, l'Establishment ignore Faux coup d'État en Turquie: vraie répression contre faux coupables Pokemon Go: comment des gens se mettent à nu si c'est pour se divertir Attentat à Nice: pourtant il n'était pas radicalisé?!? Où étaient les gendarmes? Au souper d'Hollande Intervention russe en Syrie: efficace, précise, victorieuse Ouragan Matthew: les gens n'apprendront jamais Bob Dylan gagne le prix nobel de "littérature". Mais qu'est-ce qu'on s'en tartine le fion... Calais: de la concentration à la dissémination…

Quelques séries d'intérêt survivaliste

Image
Quelques séries d'intérêt survivaliste

Cette semaine je parle de séries présentant un intérêt survivaliste que j'ai soigneusement sélectionnées.
Je n'ai pas inclus de séries ayant pour thème direct le survivalisme en soi car elles reflètent en général trop une vision bien particulière des choses qui induit à considérer les événements de manière linéaire. Les cinéastes rendent bien mal lu survivalisme quand c'est leur thème principal.
Dans la liste se trouve donc une majorité de « docu-télé-réalité » d'un grand intérêt historique, plus spécifiquement en culture matérielle et en pratiques d'antan. Il n'y a qu'une série de fiction qui vaille la peine d'être mentionnée pour son réalisme.
Mes revues de ces séries et mes commentaires se trouveront dans la vidéo, mais les titres exacts ainsi que les liens se trouvent ci-bas, ainsi qu'une présentation sommaire de chacune des séries.
BAD en contexte de basse technologie En premier lieu il sera question…

Le survivalisme repose sur une vertu

Image
Le survivalisme repose sur une vertu



Je ris, littéralement, dans ma barbe quand j'entends des gens parler d'idéologie survivaliste!
La plupart du temps c'est évidemment pour dénoncer cette idéologie matérialiste (cathos intégristes), cette idéologie capitaliste (gauchistes), cette idéologie d'extrême-droite (merdias) et j'en passe.
Or le survivalisme n'est pas une idéologie.
Idéologie: Une idéologie est un système prédéfini d'idées, appelées aussi catégories, à partir desquelles la réalité est analysée, par opposition à une connaissance intuitive de la réalité sensible perçue.
Bien sûr, des idéologies peuvent conduire au survivalisme ou au contraire en éloigner les adeptes. Des croyances religieuses peuvent avoir les mêmes effets. Ça ne transforme pas pour autant le survivalisme en idéologie.

Peu importe le cas de chacun, ce réflexe merdiatique de qualifier le survivalisme d'idéologie, d'idéologie de droite, d'extrême-droite, d'ultra-droi…

De l'usage survivaliste des merdias

Image
 De l'usage survivaliste des merdias
Ah ces bons vieux merdias.
Rappelons pour une ènième fois la succulente définition qu'a fait Alain Soral du journaliste: « un journaliste, c'est soit une pute, soit un chômeur »,
C'est une définition iconoclaste mais qui a le mérite de faire ressortir l'essence du statut du journaliste inféodé à sa salle de presse, elle-même inféodée au président-éditeur et lui-même inféodé au(x) propriétaire(s).
Vous aurez remarqué avec les années que jamais, par exemple, le journal La Presse n'a recommandé de voter pour un mouvement indépendantiste et jamais il ne le fera tant que la famille Desmarais sera derrière ce média.
Derrière chaque média se trouve un propriétaire, donc des intérêts financiers et surtout, socio-politiques. Les médias, contrairement à l'opinion courante du bon peuple, ne servent pas à informer mais surtout à former, diriger et influencer l'opinion.

Il sera surtout question des médias mainstream dans ce bil…

Le survivaliste face aux journaloperies merdiatiques

Image
Il ne s'agit pas d'examiner dans ce billet les réponses à faire aux journalopes quand ils parlent de survivalisme. En premier lieu ils n'écoutent pas, en second lieu ils ont leur histoire à passer la vôtre ne les intéresse pas et enfin, ils ne donnent jamais la parole qu'à qui ils veulent bien.
Le propos de cet article est plutôt de parler du positionnement des survivalistes face aux merdias, aux journalopes qui les peuplent et aux "informations" qu'ils véhiculent. 
Nous le savons tous les merdias ne sont pas une source d'information fiable.
Cela s'est vérifié par nos observations personnelles, par nos analyses et plus rarement, par une expérience d'interaction avec un média et vécue personnellement. Pute ou chômeur? Pour les survivaliste peut-être plus que pour les normaux, l'information est critique. Mais voilà, l'information pertinente, utile et vraie est plutôt rarissime à travers les merdias traditionnels.
Citons Alain Soral, enc…

Les suites de Bundy Ranch, Deux filles en liberté et libertarianisme

Image
J'ai été réinvité à l'émission Deux filles en liberté (sur Facebook, et leur site web) cette semaine fin de parler de l'Affaire Bundy Ranch du Nevada, en compagnie des deux animatrices, Texane et Liberty Belle.

 Lien vers le podcast de l'émission: 
http://www.libertariens.com/audios/libertariens_18_apr_2014.mp3
J'interviens à partir de la 38ème minute bien que je vous suggère de commencer l'écoute au tout début de l'émission car elles tiennent des propos intéressants. Dans ce long segment je parle des suites de l'affaire Bundy Ranch, mises en contexte et à la lumière des informations nouvelles.
J'ai bien entendu été appelé à reparler de l'Affaire Bundy Ranch et je l'ai fait en élargissant un peu le champ d'investigation, si j'ose dire.
Si vous poursuivez l'écoute après ma longue intervention, vous entendrez les animatrices discuter de "mon libertarianisme" non-avoué.
Et c'est sur ce segment de l'émission que j&#…

S'informer

Image
S'informer, c'est le coeur du projet survivaliste, au moins autant que de constituer des réserves ou de développer notre savoir.
L'information, l'information juste, réelle, véridique, c'est ce qui fait la différence entre des séries de montées en stress suivies de décompensation et le déclenchement justifié de nos moyens de contingence.
Les merdias
Les médias de masse, que je surnomme toujours les merdias ou les pressetitués, sont des entreprises possédées par propriétaires souvent inconnus du public. Or quand on y regarde de plus près, on trouve très souvent derrière ces merdias des conglomérats financiers, des banques et le complexe militaro-industriel.
Faites la recherche!
On peut penser que les actionnaires des merdias de masse ne cherchent que le profit. Or les merdias ne se portent pas bien, en tout cas les médias papier. Ils sont en France largement subventionnés. Ailleurs, le tirage baisse constamment, à moins d'y mêler du contenu de magazine qui n'…