Articles

Fin d'année 2012

Image
2012 a été riche en émotions. D'abord nous avons connu une fin du monde et nous y avons survécu! C'est quand même pas banal! trouvez-en des fins du monde qui se passent aussi bien?
Ah, celle du bug de l'an 2000? Ouais. Finalement, non seulement il y a beaucoup de fin du monde mais en plus tous y survivent!
Plus sérieusement
Cette année a été merveilleuse à bien des égards. 
Sur un plan personnel, je suis devenu papa pour la seconde fois, d'un beau petit garçon bien en santé. Après trois mois, je peux dire que c'est un bon bébé, beaucoup plus rieur que pleureur et je crois que je suis déjà son héros puisqu'il sourit et rit dès que j'entre dans son champ de vision. Qu'est-ce qu'un homme peut vouloir de plus :) Et ma grande adore son petit frère, une situation rêvée.
J'ai accompli deux choses importantes cette année car pour mon fils Ulysse, je serais ingrat de dire que c'est une réalisation: c'est sa mère qui a tout fait, hein!
D'abord j'…

Aux Bobos, Fachos et Pressetitué(e)s

Image
Le survivalisme a mauvaise presse! On s'en moque, on le dénonce, on accuse ses adeptes d'être égoïste et antisociaux, on a peur des armes que nous possédons, la liste ne finit plus. 
Partout en Occident, les médias s'y mettent et c'est surtout pour "démontrer" que nous sommes au mieux des marginaux, au pire des fous dangereux qui menacent la sécurité. On nous cherche tellement de défauts que ça vire à l'obsession.
Mais que nous reproche-t-on au fait?
Un survivaliste est un illuminé
On la rencontre souvent cette affirmation, soit on la dit ouvertement, soit on la sous-entend.
Pourquoi illuminé?
Certains survivalistes se préparent à la "fin du monde" avec bunker et abondantes réserves. Dit comme ça, en effet... Mais en fait ces quelques uns se préparent à "la fin du monde tel que nous le connaissons", ce qui est une toute autre histoire.

Dans la réalité la majorité des survivalistes développent leur autonomie face aux aléas de la vie com…

Les négligés: vêtements - considérations

Image
J'ai mon MBR et des munitions, ma bouffe, ma machette, mon Bowie et mon Mora, de quoi faire du feu, je suis fin prêt.
Sauf que dans quelques mois, mes vêtements seront en loques juste à l'arrivée de l'hiver.
On parle beaucoup de faire des réserves et là dessus les vêtements sont négligés de deux manières:On se préoccupe surtout voire uniquement de ce qu'on mettra pour aller dans la verte et en tenant peu compte du fait que nous allons continuer à vivre et être actifs et On ne prévoit pas le long terme: usage inhabituel, entretien, réparation, remplacement Or les vêtements sont littéralement la première couche de protection rapprochée de notre système de vie / survie! 
Qui plus est, au Québec, nous pouvons connaître des variations annuelles de température de l'ordre de 70 degrés: de -35 C. l'hiver à + 35 C. l'été.

Notre climat est certes rigoureux mais surtout exigeant et requiert une plus grande panoplie d'équipements pour y vivre agréablement, parmi c…

Le pognon

Image
Un commentaire récent sur Facebook m'a inspiré cet article: "Je ne suis pas contre faire des réserves, mais je trouve ça limite vis à vis de ceux qui ne peuvent pas ! (...)" Je compatis sincèrement envers ceux qui n'ont pas les moyens de pouvoir se préparer, ceux qui malgré leur boulot, n'arrivent pas à dégager suffisamment d'argent pour constituer des stocks, se procurer des équipements, acheter une terre, etc, et ceux qui malgré leurs efforts ne trouvent pas de boulot.
Première réaction: si je peux le faire et que mon voisin ne peut pas, je ne vais pas m'en priver par solidarité! 
Mais cette réaction de ma part est primaire et est somme toute sans grand intérêt.
En revanche le problème est légitimement soulevé: que faire sans pognon?

D'abord qu'est-ce que le pognon?

L'argent

L'argent qu'on possède, c'est une action économique qui a été compensée par des une valeur symbolique conventionnée.

Dans l'économie, il faut des resso…